Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Le point sur

La dépense de récupération : un développement tributaire des cours mondiaux

n° 62 - Janvier 2001

L'activité de récupération est environnementale à double titre puisqu'elle diminue les quantités de déchets incinérés ou mis en décharge, et permet en même temps une économie en matières premières par la réutilisation de matières secondaires. La dépense de récupération se situait, avec 28 milliards de francs pour 1998, en-dessous de domaines tels que la gestion des eaux usées (62 milliards), la production et distribution d'eau (60 milliards) ou la gestion des déchets (49 milliards), mais devant la protection de l'air (11 milliards) ou la lutte contre le bruit (5 milliards).

Les chances de développement des entreprises du secteur de la récupération résident surtout dans les nouvelles orientations de la gestion des déchets, leur fragilité venant de ce que leurs productions sont extrêmement sensibles aux cours mondiaux des matières premières.

La balance commerciale des principaux matériaux de récupération dénote que la France exporte plus qu'elle n'importe, pour un solde favorable de 1,8 milliard de francs en 1999 (contre 1,1 milliard en 1998), restant cependant à un niveau inférieur de 12% à 1997

Télécharger la publication au format PDF (taille : 78 Ko)

Voir aussi...

Mis à jour le 01/01/2001

> Retour liste des publications

Rechercher une publication

Espace documentaire

Retrouver ici les publications antérieures à 2000

Accéder aux archives

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/