Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

RéférenceS

Forêt, économie et environnement

Janvier 2002

La forêt est une composante importante du patrimoine naturel de la France. La société y est particulièrement attachée. Cet ouvrage tente une synthèse de la connaissance, éparse, des différents aspects : description physique des forêts françaises, données économiques sur la filière bois et les autres produits de la forêt, analyse des fonctions non marchandes et écologiques, politiques publiques, nationales et internationales.

La forêt française est en croissance depuis le début du XXème siècle. Sur la décennie 1990-2000, le couvert forestier s’est accru de 0,4% par an, pour atteindre 27,9% de la superficie du territoire ; il correspond ainsi en 2000 à 15,3 millions d’hectares, soit 0,3 hectare par habitant. La forêt est sensible à un certain nombre de pressions ou d’impacts qui – comme l’ont rappelé les tempêtes de fin 1999 – touchent non seulement l’équi-libre écologique mais aussi les activités économiques ou récréatives.

La récolte de bois, croissante depuis les années cinquante, s’élève à plus de 40 millions de m3 en 2000, hors bois de chauffage prélevé pour l’autoconsommation. Elle est source d’activités très diversifiées : la sylviculture et l’exploitation forestière, secteurs d’entreprises individuelles sans salariés, et les industries du bois où prédominent les PMI. D’autres activités économiques liées à la forêt sont à la frontière du secteur marchand et du secteur non marchand, comme la chasse et les récoltes de bois de feu, de champignons ou de liège. Le volume de bois autoconsommé serait de l’ordre de 14 400 m3, donc plus élevé que le volume de bois d’industrie commercialisé (10 900 m3).

La forêt a également d’importantes fonctions "non marchandes" comme la protection des eaux et des sols, la préservation de la biodiversité, l’accueil du public. Elle joue aussi un rôle de captation du dioxyde de carbone.

Le rapport présente une synthèse historique des politiques forestières menées en France et ses différents instruments législatifs, comme la loi d’orientation sur la forêt du 9 juillet 2001, fiscaux ou contractuels... Il s’agit d’instruments de gestion des différents usages et aussi de protection de la forêt.

Les comptes de la forêt fournissent un cadre harmonisé au niveau européen pour l’analyse et le suivi de l’évolution de la forêt.

Voir aussi...

Mis à jour le 01/01/2002

> Retour liste des publications

Rechercher une publication

Espace documentaire

Retrouver ici les publications antérieures à 2000

Accéder aux archives

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/