Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Le point sur

Les loyers pratiqués dans l’agglomération parisienne : principaux déterminants

Le point sur n° 101 - novembre 2011

Les loyers des logements du parc privé habituellement pratiqués dépendent des caractéristiques des biens ainsi que de leur localisation. Pour un même appartement, l’ouest de l’agglomération présente des loyers d’un niveau comparable à ceux de Paris intra-muros, alors que l’est est généralement moins cher. À caractéristiques du logement données, le loyer est fonction de l’éloignement, par rapport à Paris, de la commune où est situé le bien, et lié au niveau de vie médian des habitants de cette dernière. Pour un appartement de 4 pièces, l’écart de loyer atteint 42 % selon que le logement est situé au sein des trois communes les plus riches ou dans l’une des trois plus pauvres. La présence d’une ou plusieurs stations de métro dans la commune augmente le niveau des loyers.
À nombre de pièces donné, le loyer au mètre carré d’un logement est fonction décroissante de sa surface - à Paris, un studio de 20 m² se loue 32 % plus cher au m² qu’un autre de 30 m² de mêmes caractéristiques - et à surface donnée, le loyer est  fonction croissante du nombre de pièces. L’équipement sanitaire et le mode de chauffage exercent également un rôle important.

Mis à jour le 21/11/2011

> Retour liste des publications

Rechercher une publication

Espace documentaire

Retrouver ici les publications antérieures à 2000

Accéder aux archives

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/