Accès rapides : vers le site web du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Datalab

Bilan physique et monétaire de l’électricité 2011-2015

Bilan physique et monétaire de l’électricité 2011-2015

Datalab n° 24 - Septembre 2017

Les consommateurs d’électricité (hors le secteur électrique lui-même) ont dépensé 52 Md€ en 2015 pour consommer 446 TWh. Les taxes ont représenté 27 % de cette dépense (dont près de la moitié a contribué à financer les énergies renouvelables électriques et la péréquation géographique), le coût d’acheminement 27 % et celui de fourniture (incluant la production et la commercialisation) 46 %. Les échanges extérieurs présentent par ailleurs un solde positif de 2,3 Md€.
Le résidentiel est le principal secteur consommateur, représentant 35 % des livraisons physiques. Compte tenu de coûts d’acheminement et de commercialisation plus élevés en moyenne pour les ménages que pour les entreprises, le résidentiel pèse davantage encore dans la dépense (48 %). À l’inverse, l’industrie représente 24 % de la consommation physique mais seulement 15 % de la dépense. La part du tertiaire est quant à elle de l’ordre d’un tiers, en unités physique ou monétaire.

The 2011–2015 physical and monetary balance for electricity: spending of over €50 billion in 2015
Electricity consumers (excluding the electricity sector itself) spent €52 billion in 2015 to consume 446 TWh. Taxes accounted for 27% of that expenditure (of which around one-half contributed to financing renewable sources of electricity and to geographical price adjustments), the cost of transmission 27%, and that of supply (including production and sales) 46%. Trade with other countries showed a positive balance of €2.3 billion.
The residential sector was the main consuming sector, accounting for 35% of physical deliveries. Given the transmission and sales costs, higher on average for households than for businesses, the residential sector accounted for a greater proportion of the spending (48%). Conversely, industry accounted for 24% of physical consumption but only 15% of spending. The share of the services sector was around one-third, in both physical-unit and monetary terms.

Mis à jour le 08/09/2017

> Retour liste des publications

Rechercher une publication

Espace documentaire

Retrouver ici les publications antérieures à 2000

Accéder aux archives

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/