Accès rapides : vers le site du ministère
> Recherche avancée

Ministère de la Transition
écologique et solidaire

Commissariat général au Développement durable

OBSERVATION ET STATISTIQUES

Sources et méthodes

Marché du travail pour le champ « Transport et logistique »

Description de la source

Les données sur le marché du travail sont extraites du recueil des offres et demandes d’emploi effectué par Pôle emploi (cf. les mots du chômage, et l’encadré n°1 à la fin du document suivant : Dares indicateurs n°058 - juillet 2011).
Le champ « Transport et logistique » est défini par une liste de métiers, indépendamment des secteurs d’activité où ils sont exercés (voir en fin de cette fiche).

Concepts et définitions propres à la source

Les demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) sont le stock constitué de toutes les personnes inscrites à Pôle emploi le dernier jour du mois ou du trimestre considéré.

Les demandes d’emploi enregistrées (DEE) correspondent au flux des demandes reccueillies sur une période.
Les offres d’emploi collectées (OEC) sont toutes les offres déposées sur une période par les employeurs dans les agences locales pour l'emploi, et traitées par Pôle Emploi.

L’indicateur de tension est le rapport du nombre d’offres d’emploi collectées au nombre de demandes d’emploi enregistrées en catégorie A (OEC/DEE) sur une même période. La comparaison du niveau de ce ratio entre métiers n’est pas aisée car les modes de recrutement et le recours à des offres d’emploi déposées à Pôle emploi diffèrent.

Les catégories de demandeurs d’emploi
Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont regroupés en différentes catégories. Conformément aux recommandations du rapport du Cnis n° 108 sur la définition d’indicateurs en matière d’emploi, de chômage, de sous-emploi et de précarité de l’emploi (septembre 2008), il existe cinq catégories statistiques qui regroupent les demandeurs d’emploi en fonction de leur position actuelle face à l’emploi (catégories A à E) (1).

Catégories statistiquesCatégories administratives
Catégorie ADemandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sans emploi.Catégories 1, 2 et 3 hors activité réduite.
Catégorie BDemandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, ayant exercé une activité réduite courte (i. e. de 78 heures ou moins au cours du mois).Catégories 1, 2 et 3 en activité réduite.
Catégorie CDemandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, ayant exercé une activité réduite longue (i. e. de plus de 78 heures au cours du mois).Catégories 6, 7, 8.
Catégorie DDemandeurs d'emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi (en raison de d'un stage, d'une formation, d'une maladie...), sans emploi. Catégorie 4
Catégorie EDemandeurs d'emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).Catégorie 5
Catégorie {A, B, C}Demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi. Catégories {1, 2, 3, 6, 7, 8}
(1) Jusqu’au mois de février 2009, toutes les publications statistiques relatives aux demandeurs d’emploi étaient fondées sur des catégories administratives (c’est-à-dire celles utilisées dans les fichiers administratifs de Pôle emploi). Ces catégories administratives, quant à elles, sont au nombre de huit (catégories 1 à 8) et regroupent les demandeurs d’emploi en fonction du type d’emploi recherché.
Jusqu’en 1995, ces catégories étaient les suivantes :
La catégorie 1 enregistrait les personnes immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi sous contrat à durée indéterminée (CDI), à temps plein.
La catégorie 2 enregistrait les personnes immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi sous contrat à durée indéterminée (CDI), à temps partiel.
La catégorie 3 enregistrait les personnes immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi à durée limitée (CDD, mission d'intérim, vacation).
La catégorie 4 enregistrait les personnes sans emploi et à la recherche d'un emploi mais non immédiatement disponibles (en formation, en arrêt maladie, en congé de maternité).
La catégorie 5 enregistrait les personnes pourvues d'un emploi mais à la recherche d'un autre emploi, donc non immédiatement disponibles.
Depuis 1995, les personnes ayant exercé une activité réduite ou occasionnelle de 78 heures ou plus dans le mois précédent sont exclues des catégories 1, 2 et 3 pour former les catégories 6, 7 et 8.


Le champ « Transport et logistique »

L’approche métiers préférée à l’approche secteur d’activité
Le marché du travail « Transport et logistique » (T&L) est défini par des métiers, indépendamment du secteur d’activité de l’établissement où celui-ci est exercé. L’analyse du marché du travail T&L est donc une approche métiers, transversale à celle des secteurs. Cette approche est préférée à l’approche sectorielle qui se focalise sur les offres (besoins en personnel) émises par les seuls établissements dont l’activité principale relève des transports. Ces derniers n’émettent qu’un quart des offres des métiers T&L (cf. in document de travail - décembre 2009, « Transport et logistique : un marché au-delà de la sphère du transport », K. Gormon, CGDD, SOeS).

Nomenclature des métiers (code ROME)
Les métiers sont classés dans un Répertoire opérationnel des métiers et des emplois (ROME).
Cette classification est utilisée par Pôle emploi pour repérer les offres d’emplois déposées par les établissements et les demandes d’emploi des personnes inscrites.

Délimitation du champ
Il n’existe pas de nomenclature officielle identifiant le champ des métiers des transports et de la logistique qui sont exercés dans de nombreux secteurs d’activité (voir ci-dessus). En s’appuyant sur des travaux de réflexion menés notamment par Michel SAVY (Savy, Michel.- Logistique et territoire.- la Documentation française, 2006), le SDES a retenu pour le champ « Transport et logistique » une liste de 29 métiers dans la version 2 du ROME, puis 39 dans la version 3. La nouvelle codification des métiers, entrée en vigueur le 15 décembre 2009, génère un saut au 1er trimestre 2010 pour les métiers T&L, interdisant une analyse en évolution entre une date située avant et une date située après le 1er trimestre 2010.

Métiers "Transport et logistique "

Libellés adoptés par le SOeS Correspondance ROME V2 et ROME V3
Code V3 Code V2
Conduite d'engins de déplacement des charges  N1101  Conduite d'engins de déplacement des charges 43312 Agent de manipulation et de déplacement des charges
Magasinage et préparation de commandes  N1103  Magasinage et préparation de commandes 43311 Agent du stockage et de la répartition de marchandises
Conduite de transport de marchandises sur longue distance  N4101  Conduite de transport de marchandises sur longue distance 43114 Conducteur de transport de marchandises (réseau routier)
Conduite de transport en commun sur route  N4103  Conduite de transport en commun sur route 43112 Conducteur de transport en commun (réseau routier)
Courses-livraisons express ou par tournée  N4104  Courses et livraisons express 43113 Conducteur-livreur
 N4105  Conduite et livraison par tournées sur courte distance    
Autres métiers Transport et logistique  N1102  Déménagement 43313 Déménageur
 N1104  Manœuvre et conduite d'engins lourds de manutention    
 N1105  Manutention manuelle de charges    
 N1201  Affrètement transport 43332 Affréteur
 N1202  Gestion des opérations de circulation internationale des marchandises 43331 Personnel administratif de la circulation internationale des marchandises
 N1301  Conception et organisation de la chaîne logistique 61311 Responsable logistique
 N1302  Direction de site logistique    
 N1303  Intervention technique d'exploitation logistique    
 N2101  Navigation commerciale aérienne 43413 Personnel navigant commercial de l'aviation civile
 N2102  Pilotage et navigation technique aérienne 61321 Personnel navigant technique de l'aviation
 N2201  Personnel d'escale aéroportuaire 43314 Agent de routage
 N2202  Contrôle de la navigation aérienne 61332 Contrôleur de la navigation aérienne
 N2203  Exploitation des pistes aéroportuaires 43213 Conducteur d'engins de traction
 N2204  Préparation des vols 61331 Technicien de préparation des vols
 N2205  Direction d'escale et exploitation aéroportuaire 43414 Agent d'escale
 N3101  Encadrement de la navigation maritime 61322 Personnel d'encadrement de la marine
 N3102  Équipage de la navigation maritime 41221 Marin de la navigation maritime
 N3103  Navigation fluviale 41222 Marin de la navigation fluviale
 N3201  Exploitation des opérations portuaires et du transport maritime    
 N3202  Exploitation du transport fluvial    
 N3203  Manutention portuaire 43412 Agent de contrôle des transports en commun
 N4102  Conduite de transport de particuliers 43111 Conducteur de transport de particuliers
J1305 Conduite de véhicules sanitaires    
 N4201  Direction d'exploitation des transports routiers de marchandises 61312 Responsable d'exploitation des transports routiers de marchandises
 N4202  Direction d'exploitation des transports routiers de personnes 61313 Responsable d'exploitation des transports routiers de voyageurs
 N4203  Intervention technique d'exploitation des transports routiers de marchandises 43333 Litigeur transport
    43332 Affréteur
 N4204  Intervention technique d'exploitation des transports routiers de personnes    
 N4301  Conduite sur rails 43121 Conducteur sur réseau guidé
 N4302  Contrôle des transports en commun    
 N4401  Circulation du réseau ferré 43322 Personnel du mouvement (transport ferroviaire)
 N4402  Exploitation et manœuvre des remontées mécaniques 43323 Agent de remontée filo-guidée
 N4403  Manœuvre du réseau ferré 43321 Agent de manœuvre du réseau ferré
M1603 Distribution de documents   pas de correspondance uniforme en V2

Diffusion

Mis à jour le 09/07/2013

http://www.gouvernement.fr http://www.legifrance.gouv.fr/ http://www.service-public.fr/ http://www.france.fr/ http://www.data.gouv.fr/