32 milliards d’euros pour protéger l’environnement

Environnement
Publié le 01/05/2005
Les activités économiques liées à la protection de l’environnement se développent rapidement. La croissance de la production des biens et des services de protection et les créations d’emplois qui en découlent sont les aspects positifs de sa contribution à l’économie nationale.
Les trois quarts des dépenses sont consacrés au traitement de pollutions émises, telles l’épuration des eaux usées (35 % des dépenses) ou la gestion des déchets (33 %), et leur progression reflète en partie l’accroissement des quantités physiques de ces pollutions. D’autres dépenses sont davantage préventives et visent à réduire à la source les atteintes à l’environnement. C’est le cas de la protection de l’air (6 % des dépenses) et de la biodiversité (4 %) qui génèrent des dépenses en progression.
Les actions de protection de l’environnement relèvent le plus souvent d’une responsabilité publique, leur exécution étant en revanche souvent assurée par le secteur privé.