Derniers résultats

620 600 poids lourds en circulation au 1er janvier 2023

Transports
Publié le 21/11/2023
Au 1er janvier 2023, le parc de poids lourds compte 620 600 véhicules, dont 306 500 camions. Près de quatre poids lourds sur dix ont moins de quatre ans. Parmi l’ensemble des poids lourds, 98% disposent d’une motorisation thermique diesel et 57,1 % relèvent de la vignette Crit’air 2. Deux tiers des distances parcourues en 2022 par les poids lourds sont effectuées par les tracteurs routiers, qui roulent en moyenne trois fois plus que les camions.

Légère hausse des tracteurs routiers

Le parc roulant de poids lourds est constitué de camions, de tracteurs routiers et de véhicules automoteurs spécialisés (VASP) lourds destinés à des usages complémentaires du transport (ambulances, bennes à ordures, véhicules incendie…) (voir définitions). Ce parc s’établit au 1er janvier 2023 à 620 600 véhicules, en légère hausse par rapport à 2022 (+ 0,6 %).

Les camions représentent la moitié du parc (49,4 %) mais leur part a légèrement diminué depuis 2011 (- 4,6 points) au profit des tracteurs routiers et des VASP lourds, qui constituent respectivement 36,1 % et 14,5 % du parc.

 

Évolution du parc roulant de poids lourds de 2011 à 2023

© SDES

Note : données au 1er janvier de l’année.
Source : SDES, RSVERO données provisoires

Quatre poids lourds sur dix ont moins de 4 ans

38,9 % des poids lourds ont moins de 4 ans avec cependant des différences importantes entre les camions et les VASP lourds, plus anciens en moyenne, et les tracteurs routiers, globalement plus récents. Ainsi, seuls 30,2 % des camions et 27,3 % des VASP lourds ont moins de 4 ans, contre 55,4 % des tracteurs routiers en circulation.

 

Répartition du parc des poids lourds par tranche d’âge et catégorie au 1er janvier 2023
En %

© SDES

Source : SDES, RSVERO, données provisoires

Des poids lourds très majoritairement diesel et Crit’Air2

La quasi-totalité des poids lourds disposent d’une motorisation diesel thermique (98 %). La principale alternative au diesel est le gaz naturel (1,7 %). Les autres motorisations (biodiesel exclusif, électrique), bien qu’en progression, restent encore marginales.

57,1 % des poids lourds sont éligibles à la vignette Crit’Air 2 et 14,6 % à la catégorie Crit’Air 3.

Les véhicules les plus polluants, éligibles aux vignettes Crit’Air 4, 5 ou non classés car trop âgés, représentent 26,5 % du parc avec de fortes disparités selon le type de véhicules.

Les camions éligibles aux vignettes Crit’Air 4, 5, ou non classés représentent 36,8 % des camions en circulation. Au sein des VASP lourds, cette part est similaire (37,1 %), alors que pour les tracteurs routiers, elle est de 8,0 %.

 

Répartition du parc des poids lourds par vignette Crit’Air au 1er janvier 2023
En %

© SDES

Source : SDES, RSVERO, données provisoires

2/3 des distances réalisées sont effectuées par des tracteurs routiers

Les distances parcourues par les poids lourds, à 27,2 milliards de kilomètres, sont en hausse de 1,5 % en 2022, après un fort rebond en 2021 (+ 7,9 %).

En 2022, deux tiers des distances réalisées par les poids lourds sont effectuées par des tracteurs routiers (65,8 %), 30,4 % par les camions et seulement 3,8 % par les VASP lourds.

Au cours des dix dernières années, les distances parcourues par les poids lourds sont restées quasi stables (+ 0,8 % entre 2011 et 2022). La circulation des tracteurs routiers a augmenté de 6 % et celle des VASP lourds de 12,3 %, tandis que celle des camions a diminué de 9,8 %. Ces évolutions tendancielles s’expliquent notamment par la hausse du nombre de tracteurs routiers (+ 13,1 %) et des VASP (+ 24,4 %) dans le parc entre les 1er janvier 2011 et 2023 au détriment des camions (- 3,3 %).

Pour les tracteurs routiers et les VASP lourds, les distances parcourues en 2022 dépassent leur niveau d’avant crise : + 3,7 % pour les tracteurs routiers et + 3,1 % pour les VASP lourds. La circulation des camions demeure, quant à elle, inférieure de 2,7 % à son niveau en 2019.

 

Évolution des distances parcourues par les poids lourds de 2011 à 2022
En milliards de km

© SDES

Source : SDES, RSVERO, données provisoires

 

En 2022, le kilométrage annuel moyen des poids lourds est resté stable (+ 0,3 %), à 44 000 km.

Le kilométrage annuel moyen des tracteurs routiers (80 700 km/an) est en légère baisse (- 0,5 %) mais reste au-dessus de son niveau d’avant-crise (+ 0,7 %). Les tracteurs routiers ont roulé en moyenne trois fois plus que les camions (27 000 km/an). Le kilométrage annuel moyen des camions est quasi stable en 2022 (+ 0,1 %) mais il accuse une baisse de 3,1 % par rapport à son niveau de 2019.

Sur la période 2011-2022, le kilométrage annuel moyen des poids lourds a diminué de 3,8 %. Cette baisse concerne tous les types de poids lourds : - 7,4 % pour les VASP lourds, - 6,6 % pour les camions et - 5,2 % pour les tracteurs routiers.

 

Évolution du kilométrage annuel moyen de 2011 à 2022

© SDES

Source : SDES, RSVERO, données provisoires

Méthodologie

Un véhicule est considéré dans le parc en circulation, s’il vérifie les conditions suivantes :

  • le véhicule a été immatriculé au SIV avant le 1er janvier de l’année N ;
  • aucune opération de sortie de parc n’a été déclarée à l’ANTS : destruction, vente ou déménagement à l’étranger, véhicule accidenté, véhicule en attente de vente chez un concessionnaire ;
  • le véhicule est à jour de son contrôle technique ou en retard modéré : compte tenu du fait qu’un grand nombre de véhicules passent leurs contrôles techniques en retard, un véhicule qui n’est pas strictement à jour de son contrôle technique au 31 décembre de l’année N, mais qui finalement passe son contrôle technique avec un retard statistiquement modéré (12 mois maximum) présente une très forte présomption d’être en circulation au 31 décembre. Il est ainsi décompté dans le parc au 31 décembre. Pour l’année 2023, pour les véhicules en retard de leur contrôle technique au 31 décembre 2022, on applique un coefficient traduisant la probabilité que le véhicule passe un contrôle technique avec un retard inférieur à l'hypothèse retenue pour le considérer en circulation.

Auteur : Valéry RAULT, SDES

Données

Données associées à la publication, sous formes de graphiques et de tableaux.

Définitions
  • Camion : véhicule routier rigide conçu exclusivement ou principalement pour le transport de marchandises et dont le poids total autorisé en charge (PTAC) excède 3 500 kg.
  • Tracteur routier : véhicule routier conçu exclusivement ou principalement pour le remorquage d’autres véhicules routiers non automobiles (essentiellement semi-remorques). Les tracteurs agricoles ne sont pas inclus dans cette catégorie.
  • Véhicule automoteur spécialisé (VASP) : véhicule à moteur destiné à des usages complémentaires au transport. Par exemple les ambulances, les bennes à ordures ménagères, les camping-cars, les grues routières, les véhicules d’incendie, etc. Les VASP lourds ont un poids total en charge (PTAC) supérieur à 3 500 Kilos.
Exemple de camion - © -
Exemple de tracteur routier - © -

 

Aller plus loin