Derniers résultats

Bilan énergétique de la France en 2021 - Données provisoires

Énergie
Publié le 28/04/2022
En 2021, la reprise économique et la levée progressive des limitations de déplacements liées à l’épidémie de Covid ont généré un rebond de la consommation d’énergie dans les transports, l’industrie et le tertiaire. En outre, les températures basses en début et fin d’année 2021, après un hiver 2020 historiquement clément, ont tiré à la hausse la consommation réelle des bâtiments. La plus grande disponibilité du parc nucléaire a favorisé une reprise de la production d’énergie primaire (+ 6,8 %) mais celle-ci progresse moins vite que la consommation primaire (+ 7,7 %), ce qui génère un recours accru aux importations. La facture énergétique de la France s’établit en 2021 à 44 milliards d’euros. Son quasi doublement par rapport à 2020 résulte de la forte élévation des cours des énergies fossiles et, dans une moindre mesure, de la hausse des importations. Le rebond de l’activité et l’hiver plus rigoureux ont entraîné un recours accru aux énergies carbonées.

Un bilan de l’énergie en 3 étapes

Le bilan énergétique de la France fait l’objet chaque année de trois publications. Dans le courant du printemps, des résultats provisoires relatifs aux grands agrégats de l'année précédente sont publiés. Une seconde publication synthétique, accompagnée de l’ensemble des données détaillées, paraît en fin d’année pour présenter les résultats définitifs. Un bilan détaillé est ensuite publié quelques semaines après.

La version intégrale du bilan énergétique en 2020 est disponible ici :

> Bilan énergétique de la France pour 2020

La synthèse du bilan énergétique définitif en 2020 est disponible ici :

> Bilan énergétique de la France en 2020 - Synthèse

Données

Données provisoires du bilan énergétique en 2021.

Aller plus loin