Bilan énergétique de la France pour 2015

Énergie
Publié le 24/11/2016
La consommation d’énergie primaire réelle s’établit en 2015 à 253,4 Mtep en France métropolitaine. Elle rebondit ainsi de 1,6 %, en raison principalement de la baisse des températures par rapport à 2014, année exceptionnellement douce. La production nationale d’énergie primaire croît quant à elle légèrement pour atteindre près de 140 Mtep. Le solde des échanges physiques reste proche de son niveau de 2014 mais la facture énergétique se contracte de 28 %, tirée par la chute des prix des énergies fossiles. Inférieure à 40 Md€, elle s’établit à son plus bas niveau depuis 2004. Dans ce contexte de chute des prix ainsi que de légère reprise économique, la consommation finale énergétique corrigée des variations climatiques, qui avait baissé en moyenne de 0,9 % par an entre 2008 et 2014, est quasiment stable en 2015.
France's energy balance for 2015

Metropolitan France's actual primary energy consumption for 2015 was 253.4 Mtoe. This represented an upturn of 1.6%, due primarily to lower temperatures than in 2014, an exceptionally mild year. National primary energy production increased slightly, reaching around 140 Mtoe. The balance of physical trade remained close to its 2014 level, but the energy bill decreased by 28%, drawn down by the drop in fossil energy prices. At less than €40 billion, it reached its lowest level since 2004. In a context of falling prices and of a slight economic upturn, final energy consumption corrected for variations in climate, which dropped on average by 0.9%/year between 2008 and 2014, was more or less stable in 2015.

Aller plus loin