Derniers résultats

Bilan environnemental de la France - Édition 2021

Environnement
Publié le 17/03/2022
Les activités humaines exercent de multiples pressions sur l’environnement et diverses actions sont mises en place pour éviter, réduire ou compenser les dommages causés. Les moyens financiers affectés à la protection de l’environnement participent à cet objectif. Si les progrès sont notables dans certains domaines (amélioration de la qualité de l’eau et de l’air par exemple), la situation demeure préoccupante pour d’autres : les émissions de gaz à effet de serre restent élevées même si des améliorations sont constatées, l’artificialisation progresse et la biodiversité continue de disparaître malgré des financements dédiés à ce domaine.
Dans le même temps, les préoccupations et les pratiques des Français évoluent vers une plus grande prise de conscience face aux risques liés au changement climatique.

France's Environmental Performance Review – 2021 Edition

Human activity exert significant pressure on the environment and there are a number of initiatives in place to prevent, reduce or compensate the resulting damage. The financial resources allocated to environmental protection play a key role in achieving this goal. Progress has been made in some areas (the improvement of water and air quality for example), but the situation remains concerning in others: greenhouse gas emissions are still too high, even if improvements have been recorded, land artificialisation are increasing in number and biodiversity is disappearing, despite specific allocated funding.
At the same time, the worries that the French have and the actions they are taking, are in line with a greater awareness of the risks associated with climate change. French households continue to sort waste for recycling as their main environmental practice, and this is supported by spending on improving waste processing. Development of the green economy and increased levels of training in environmental matters should also mean that our production methods will evolve to achieve greater restraint in terms of carbon emissions, energy and materials.

Avertissement : version modifiée en avril 2022.
Page 18, ligne 19, 70 % remplacé par 65 %.
Page 21, ligne 3, 30 Mt remplacé par 35 Mt (hors déblais et gravats).
Page 86, tableau 1 : deux inversions de chiffres rectifiées dans la colonne Production entre "Gestion des eaux usées" et "Gestion des déchets" et dans la colonne Importations entre "Production d'énergies renouvelables" et "Maîtrise de l'énergie".

Données clés

Découvrez les principaux chiffres relatifs aux dépenses de protection de l'environnement.

Dépenses de protection de l'environnement - © CGDD / SDES

Dépenses de protection de l'environnement (Données 2019)
54,3 Milliards d'euros en 2019
Augmentation de 3,3 % par an sur la période 2000-2019, tandis que le PIB augmente de 2,7 % par an sur cette même période.

Les dépenses par domaine
Déchets : 20,6 milliards
Eaux usées : 13,5 milliards
Autres activités : 4,5 milliards
R&D : 4,2 milliards
Air et climat (hors maîtrise de l’énergie et production d’énergie à partir de sources renouvelables) : 3,6 milliards
Biodiversité : 2,5 milliards
Dépollution sols et eaux : 2,5 milliards
Lutte contre le bruit : 2,2 milliards
Déchets radioactifs : 0,7 milliards

Qui finance la protection de l'environnement ?
Les entreprises : 42 %
Les administrations : 31 %
Les ménages : 26 %
L’Europe : 2 %

Qui dépense le plus en Europe ?
1er : Autriche
12e : France
31e   et dernier pays : Irlande

Que dépensent les ménages pour l'environnement ?
Déchets (taxes sur les ordures ménagères, etc.) : 43,7 %
Biodiversité (Dons à des associations, etc.) : 0,7 %
Eaux usées (Factures d'eau, etc.) : 42,3 %
Bruit (fenêtres isolantes, etc.) : 9,9 %
Air et climat (Voitures électriques, etc.) : 3,5 %

Dépenses courantes ou d'investissement ?
Dépenses courantes : 73 %
La gestion des déchets représente 46 % des dépenses courantes
Investissements : 27 %
La gestion des eaux usées représente 35 % des investissements

Résumé

— Les dépenses de protection de l’environnement face aux enjeux de dégradation des milieux naturels

Les activités humaines et économiques exercent de multiples pressions sur les différentes composantes de l’environnement pouvant aller jusqu’à la forte dégradation des écosystèmes (perte de biodiversité, pollution de l’air et de l’eau, etc.). Face aux défis induits par les atteintes portées à l’environnement, de nombreuses mesures et actions sont mises en place pour éviter, réduire ou compenser les dommages causés. Cela passe notamment par des moyens financiers affectés à la protection de l’environnement. En 2019, ces dépenses représentent 54,3 milliards d’euros.

— Dépenses environnementales et état de l’environnement : les exemples de la gestion des déchets et de la protection de la biodiversité

Cette partie présente de façon plus approfondie deux domaines de protection de l’environnement : la gestion des déchets et la protection de la biodiversité et des paysages. Le premier représente la plus grande composante de la dépense de protection de l’environnement. Le deuxième porte sur un domaine faisant l’objet d’une attention croissante dans le débat public. Il s’agit ici de confronter l’évolution des dépenses aux données physiques disponibles, afin d’identifier les principaux facteurs d’évolution de la dépense (déchets) ou de mettre en regard les évolutions de la dépense avec divers indicateurs reflétant l’état de l’environnement (biodiversité).

— Fiches thématiques

21 fiches thématiques abordent, au travers de quelques indicateurs clés, les grands enjeux et l’état des connaissances sur différents domaines environnementaux : milieux naturels, exposition aux risques, économie verte, consommation de matières, émissions de gaz à effet de serre, énergies renouvelables, etc. Ce panorama, fondé sur les dernières données, met en perspective les évolutions récentes sur ces domaines.
Ces fiches sont organisées en trois thèmes : état et pressions sur les milieux naturels, réponses des acteurs économiques et transitions écologique et énergétique.

Données

Des données associées sont téléchargeables sous forme de fiches classées par thématique.

Aller plus loin