Derniers résultats

Bilan social annuel du transport routier de marchandises - Édition 2020

Transports
Publié le 19/06/2020
En 2018, l’activité de transport routier de marchandises réalisée pour compte d’autrui ralentit à + 1,3 %, après + 9,2 %, en 2017.
Parallèlement, les effectifs salariés dans le secteur du transport routier de fret élargi progressent de 3,7 % en un an, alors que le nombre d’intérimaires employés dans ce même secteur se réduit de 2,9 %. Ce dynamisme de l’emploi salarié entraîne des tensions sur le recrutement de conducteurs routiers. L’indicateur de tension atteint ainsi son niveau le plus élevé depuis dix ans.
L’effort de formation de personnel de conduite s’est accentué en 2018 : le nombre de personnes ayant suivi les formations initiales obligatoires de conducteurs routiers poids lourds augmente de 8,4 % par rapport à 2017. Cette hausse est portée par une nette progression du nombre de titres professionnels délivrés par le ministère en charge de l’emploi.

Annual social road haulage report– 2020 Edition

In 2018, the transportation of goods by road for third parties was reduced to an increase of 1.3%, compared with 9.2%, in 2017.
Similarly, the paid workforce in the road haulage sector grew by 3.7% in a year, whereas the number of temporary workers in the same sector reduced by 2.9%. This increase in paid employment caused tensions when recruiting road drivers. Tensions have reached their highest level in the past decade. Tensions have reached their highest level in the past decade.
A greater effort was made to train driving staff in 2018: the number of people following the initial obligatory transportation heavy goods training went up by 8.4% compared with 2017. This increase was due to a marked rise in the number of professional qualifications issued by the department of employment.
In 2018, the gross average salary per head distributed by road haulage companies went up by 1.6% in value, compared with an increase of 1.4% the previous year. However, a renewed marked increase in consumer prices led to the slight drop in purchasing power of the average gross salary per head. It dropped by 0.2% in 2018 after having increased in the previous five years.
The annual social road haulage report provides a complete overview of how the haulage sector has evolved, as well as providing data and analysis on employment development, the labor market, revenue, employee training and accident rates.

Principaux résultats

La situation économique

— En 2018, le transport routier de marchandises réalisé en France par les entreprises françaises du transport routierde marchandises (compte d'autrui) ralentit (+ 1,3 %, après + 9,2 % en 2017). En revanche, le transport pour compte propre progresse fortement (+ 11,3 % en 2018, après + 2,7 % en 2017). L'activité des transporteurs routiers étrangers augmente également (+ 2,7 %). En 2018, le chiffre d'affaires des entreprises de TRF élargi augmente de 5,5 %et la valeur ajoutée brute de 8,7 % suite à une relative maîtrise des consommations intermédiaires.

L'emploi et le marché du travail

— Fin 2018, 419 000 salariés (hors intérim) travaillent dans le secteur du transport routier de fret (TRF) élargi, soit une hausse de 3,7 % en un an.Le taux de recours à l’intérim perd 0,5 point à 5,6 %. Dans le transport de fret interurbain, l’effectif salarié progresse pour la cinquième année consécutive et atteint 195 500 emplois. L’augmentation des effectifs du transport de proximité se poursuit à un rythme élevé (+ 6,0 %,168 000 emplois au total). Les tensions s'accentuent sur le marché du travail pour le métier de conducteur poids lourds sur longue distance : alors que le nombre d’offres d'emploi collectées par Pôle emploi diminue de 1,0 %, le nombre de nouveaux demandeurs d’emploi chute de 13,2 %.

La durée du travail
— En 2018, le temps de service hebdomadaire des conducteurs poids lourds salariés d’établissements du transport routier de fret élargi s’établit à 45 heures et 56 minutes, pour les semaines de cinq jours et plus. Il augmente de 46 minutes en un an, sous l’effet d’une hausse de 65 minutes pour les conducteurs sur courte distance conjuguée à une quasi stabilité pour les conducteurs grands routiers (- 1 minute). Cette hausse est la conséquence d'une nette progression du temps de conduite (+ 44 minutes), à 30 heures et 49 minutes hebdomadaires. Cette hausse du temps de conduite hebdomadaire concerne davantage les conducteurs sur courte distance (+ 41 minutes) que les grands routiers (+ 9 minutes). Un actif sur trois du transport routier de fret élargi travaille de nuit (entre minuit et cinq heures) contre moins d’un sur dix dans l’ensemble des secteurs d’activité hors fonction publique.

Les salaires
— Le salaire mensuel brut moyen par tête de l’ensemble des salariés du transport routier de fret (TRF) élargi, primes et compléments compris, augmente de 1,6 % en 2018, après + 1,4 % en 2017. Le pouvoir d’achat du salaire moyen par tête recule toutefois en 2018, en raison d’une nette reprise de la hausse des prix à la consommation. En 2017, il s'était légèrement accru. Sur la période 2013-2018, le pouvoir d'achat du salaire moyen par tête a progressé en moyenne de 0,4 % par an. 12,0 % des salariés soumis à la convention collective des "transports routiers" ont bénéficié
de la revalorisation du Smic au 1er janvier 2018. En 2016, le salaire mensuel net moyen des ouvriers qualifiés du transport routier de fret élargi avait progressé de 1,4 % en un an, compte tenu de l'inflation.ecteurs d’activité hors fonction publique.

La formation
— En 2018, le nombre de personnes ayant suivi les formations initiales obligatoires de conducteurs routiers poids lourds augmente de 8,4 % par rapport à 2017. Le nombre de formations continues obligatoires (FCO) dispensées recule. Le nombre de formations passerelles du transport routier de voyageurs vers le transport routier de fret atteint son plus bas niveau depuis près de dix ans.
38 000 permis poids lourds ont été délivrés en 2018, soit une hausse de 3,3 % en un an. 45 % des actifs du transport routier de fret élargi sont titulaires d’un CAP ou d’un BEP en 2017. Ce niveau de diplôme est ainsi le plus fréquent dans le secteur.

L'accidentalité
— En 2018, le nombre d’accidents de la route impliquant au moins un poids lourd diminue de 0,7 %, après deux années de hausse. Depuis 2013, ce nombre augmente en moyenne de 0,3 % par an. 444 personnes ont été tuées dans ces accidents, dont 37 conducteurs de véhicules poids lourds. Le nombre de tués augmente de 6,2 % en un an. En 2017, le nombre d’accidents du travail avec arrêt a augmenté de 5,3 % dans le transport routier de fret (TRF) élargi et l’indice de fréquence des accidents s’est accru . Le risque d’accident ayant entraîné une incapacité permanente a en revanche diminué nettement, atteignant son plus bas niveau des dix dernières années. 60 décès de salariés du transport routier de fret élargi dans leur travail ont été constatés en 2017, soit un niveau proche de la moyenne des cinq dernières années.

Données clés

.

Principales données du transport routier de marchandises - © Source : SDES

Portrait des salariés du transport routier de fret élargi 

    • 419 100 salariés dans le TRF élargi (+ 3,7 % en un an) __ données 2018
    • 71 % des salariés sont des conducteurs __ données 2016
    • 11 % des salariés sont des femmes __ données 2016
    • 5 % des salariés sont à temps partiel __ données 2016
    • Âge moyen des conducteurs salariés : 42,8 ans __ données 2016
    • Temps de service hebdomadaire des conducteurs routiers de véhicules poids lourds : 45 heures 56 minutes __ données 2018
    • Salaire mensuel net moyen des conducteurs salariés du TRF élargi : 1 710 euros __ données 2016 (+ 1 % en un an)

 

Activité économique du transport routier de fret élargi 

    • 43 000 entreprises actives dans le TRF élargi __ données 2017
    • transport de marchandises réalisé par les entreprises françaises du transport routier (pour compte d’autrui) par poids lourds : + 1,3 % __ données 2018
    • 82 % des entreprises du TRF élargi emploient moins de dix salariés __ données au 31/12/2017

 

Données

Six séries longues annuelles

  • Situation économique
  • Emploi et marché du travail
  • Durée du travail
  • Revenus salariaux
  • Formation
  • Accidentalité