Derniers résultats

Chiffres clés du climat - France, Europe et Monde - Édition 2023

Changement climatique
Publié le 20/10/2023
Cette publication, par son organisation et le choix des thèmes abordés, a pour ambition d'informer un public le plus large possible sur le changement climatique, ses mécanismes, causes et effets ainsi que sur les dispositifs mis en place pour le circonscrire, aux échelles internationale, européenne et nationale. Elle fournit en particulier des statistiques détaillées sur les émissions de gaz à effet de serre dans le monde, en Europe et en France.

Key Climate Figures - France, Europe and World

This publication, in its organisation and choice of themes addressed, aims to inform as wide a public as possible about climate change, its mechanisms, causes and effects as well as about the measures introduced to limit the risks, at the international, European and national level. In particular, it provides detailed statistics on greenhouse gas emissions in the world, in Europe and in France.

Avertissement

Version modifiée en novembre 2023. Des corrections ont été apportées sur les pages 6, 10, 36, 37, 39, 40, 41, 42 de la publication ainsi que sur le fichier Excel des données associées. Elles portent sur des chiffres détaillés relatifs à la répartition des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

L'essentiel en infographie

Retrouvez quelques principaux chiffres clés sur le changement climatique en infographie.

© SDES

Le changement climatique – Données clés

 

Les émissions de gaz à effet de serre en 2021
(hors UTCATF, utilisation des terres, changement d’affectation des terres et foresterie)

Source : EDGAR

Unité t CO2 éq : tonnes équivalent CO2 des émissions de gaz à effet de serre

 

Répartition des gaz à effet de serre :

  • CO2 : 75 %
  • CH4 : 18 %
  • N2O : 4 %
  • Gaz fluorés : 2 %

 

Évolution des émissions de GES 1990-2021 :

  • Monde : 52,6 Gigatonnes CO2 éq (plus 58 %)
  • Europe : 3,6 Gigatonnes CO2 éq (moins 27 %)
  • France : 429 millions de tonnes CO2 éq (moins 23 %)

 

Objectifs climatiques

Source : AEE

  • Limiter la hausse des températures à moins de + 2 °C pour 2100 (Accord de Paris) par rapport à la période de référence 1850-1900
  • Pour la période 1850-1900 / 2013-2022, la hausse des températures s’élève à + 1,1 °C

 

Réduire les émissions de gaz à effet de serre (UTCATF inclus) d’ici 2030

  • Objectif pour l’Europe : moins 55 % par rapport à 1990

Évolution des émissions européennes 1990-2021 : moins 30 %

  • Objectifs pour la France : moins 40 % par rapport à 1990 (en cours de révision pour tenir compte du nouvel objectif européen)

Évolution des émissions françaises 1990-2021 : moins 24 %

 

Comparaisons internationales

Sources : SDES, d’après EDGAR ; Banque mondiale

 

Émissions de gaz à effet de serre par habitant (hors UTCATF) 1990-2021

Unité : tonnes équivalent CO2 par habitant

  • États-Unis : 24,8 - 17,5
  • Chine : 3,5 - 10,8
  • UE à 27 : 11,9 - 8,1
  • Monde : 6,3 - 6,7
  • France : 9,6 - 6,3
  • Inde : 1,6 - 2,7

 

Émissions de gaz à effet de serre rapportées au PIB (hors UTCATF) 1990-2021

Unité : tonnes équivalent CO2 par million de $ 2017 ppa

  • Chine : 2 486 - 612
  • Inde : 897 - 408
  • Monde : 646 - 391
  • États-Unis : 614 - 275
  • UE à 27 : 416 - 184
  • France : 283 - 141

 

Émissions de gaz à effet de serre en France par secteur en 2022 et évolution 1990-2022

Source : Secten, Citepa

  • Transports : 32 % (plus 5 %)
  • Agriculture/Sylviculture : 19 % (moins 13 %)
  • Industrie manufacturière et construction : 18 % (moins 48 %)
  • Usage des bâtiments et activités résidentiels/tertiaires : 16 % (moins 31 %)
  • Industrie de l’énergie : 11 % (moins 43 %)
  • Traitement centralisé des déchets : 4 % (moins 4 %)

 

Évolution de l’UTCATF (puits de carbone naturels : forêt…) : moins 1 %

Note : les valeurs 2021 sont utilisées pour 2022 pour l’agriculture, les déchets et l’UTCATF

 

Empreinte carbone des Français en 2019

Source : SDES

  • 9,3 tonnes par habitant
  • 50 % de l’empreinte carbone est associée aux importations

 

Répartition de l’empreinte :

  • Déplacements : 32 %
  • Habitat : 22 %
  • Alimentation : 21 %
  • Équipements : 10 %
  • Autres services (sports, loisirs…) : 8 %
  • Administration, santé, éducation… : 7 %

Principaux résultats

Qu’est-ce que le changement climatique ?
De nombreux indicateurs, tels que lʼaugmentation des températures à la surface de la Terre ou lʼélévation du niveau moyen des océans, mettent en évidence un changement du climat à lʼéchelle du dernier siècle. Une sélection dʼobservations de ce changement et de ses conséquences sont présentées, à lʼéchelle du monde puis de la France. Les conclusions de la communauté scientifique, notamment synthétisées par le Giec (voir glossaire), font désormais consensus sur le rôle des activités humaines dans ce changement : lʼéquilibre climatique est perturbé essentiellement par les émissions anthropiques de gaz à effet de serre (voir glossaire). Cette partie présente également des projections des conséquences du changement climatique, selon différentes hypothèses sur les trajectoires futures des émissions de GES.

Quelles sont les quantités de gaz à effet de serre émises dans le monde ?
Les émissions de GES liées aux activités humaines (hors UTCATF) représentent lʼéquivalent de 52,6 milliards de tonnes de CO2 en 2021, en hausse de 4,2 % par rapport à 2020, notamment en raison de la reprise de lʼactivité après la pandémie de Covid-19. Le CO2 dʼorigine fossile représente les deux tiers de ces émissions. Les émissions mondiales ont progressé de 58 % entre 1990 et 2021, avec des évolutions contrastées selon les pays. La Chine représente plus dʼun quart des émissions, les États-Unis 11 % et lʼUnion européenne 7 %.

Quelles sont les quantités de gaz à effet de serre émises en Europe ?
En 2021, 3,5 Gt CO2 éq de GES ont été émises sur le territoire de lʼUnion européenne (hors UTCATF), en diminution de 28,9 % par rapport à 1990. Lʼindustrie de lʼénergie est le premier secteur émetteur en Europe. Depuis les années 1990, les émissions baissent dans tous les secteurs sauf dans les transports. Du fait du poids de certains pays et dʼévolutions économiques contrastées, la contribution à cette baisse est inégalement répartie selon les pays membres.

Comment les émissions de GES se répartissent-elles par secteur en France ?
En France, les inventaires au format Secten (voir annexes) permettent une décomposition sectorielle fine des émissions de gaz à effet de serre. Depuis 1990, les baisses dʼémissions les plus importantes sont observées dans les secteurs de lʼénergie et de lʼindustrie manufacturière et, dans une moindre mesure, dans le résidentiel et le tertiaire. Le secteur des transports est le seul à nʼavoir pas connu de réduction de ses émissions entre 1990 et 2022, même si la pandémie de Covid-19 a occasionné une baisse marquée mais conjoncturelle de ses émissions en 2020. LʼUTCATF (voir glossaire) affiche des émissions négatives, ce qui correspond à une séquestration nette de CO2 par la biomasse et les sols.

Quel est le niveau de l'empreinte carbone dans le monde et en France ?
Lʼempreinte carbone permet de rendre compte des émissions de GES liées à la consommation des Français, que celles-ci soient émises sur le territoire national ou émises à lʼétranger pour satisfaire la demande française. Lʼempreinte carbone de la France est nettement supérieure aux seules émissions sur le territoire national :
+ 48 % en 2019. La moitié de lʼempreinte carbone est importée. En 2019, lʼempreinte carbone de la France sʼélève à 625 Mt CO2 éq, soit 9,3 t de CO2 éq par habitant. En 2022, selon une estimation provisoire, elle atteindrait 623 Mt CO2 éq, soit 9,2 t de CO2 éq par habitant.

Quelles politiques climatiques dans le monde, en Europe et en France ?
La COP21 a abouti en décembre 2015 à lʼadoption de lʼAccord de Paris, qui fixe des objectifs de long terme pour lʼatténuation et lʼadaptation et implique la définition de politiques nationales par les pays développés et en développement. Les objectifs nationaux de la majorité des pays parties de lʼAccord ont été révisés en 2021 en amont de la COP26. LʼUnion européenne sʼest ainsi fixé un nouvel objectif de réduction de ses émissions nettes (émissions moins absorption) dʼau moins 55 % entre 1990 et 2030 et sʼest engagée à atteindre la neutralité climatique au plus tard en 2050. Des politiques de tarification du carbone sont mises en oeuvre en Europe et dans le monde (taxe carbone et système dʼéchange de quotas dʼémission), notamment pour réorienter les flux dʼinvestissement vers des technologies plus sobres en carbone. La France sʼest dotée dʼune stratégie nationale bas-carbone et de budgets carbone afin de mettre en oeuvre la transition vers une économie sobre en GES.

Données

Données associées à la publication (tableau excel)

Archives

L'archivage des résultats précédents des chiffres clés du climat est accessible sur la bibliothèque numérique de la statistique publique (BNSP).

Aller plus loin

Voir aussi