Derniers résultats

Comment les Français voyagent-ils en 2019 ? Résultats de l'enquête mobilité des personnes

Transports
Publié le 17/09/2021
Selon les résultats de l’enquête sur la mobilité des personnes, en 2019, les Français ont réalisé en moyenne 6,3 voyages à plus de 80 kilomètres de leur domicile (voyage « longue distance »). Au total, cela représente près de 374 millions de voyages dont les destinations sont un peu plus éloignées du domicile que 10 ans auparavant.
La France métropolitaine reste la première destination, avec près de 86 % de l’ensemble des voyages.

Vidéo

Combien de temps passons-nous à voyager loin de chez nous ? Quels sont les principaux motifs de voyages des Français ? Les modes de transport les plus utilisés ? Pour quelles distances ? Et quelles sont les destinations les plus prisées ?
Autant de questions qui trouvent des réponses dans cette vidéo

 

Résultats de l'enquête mobilité 2019 des personnes - © SDES / réalisation Datagora

L’enquête mobilité des personnes

L’enquête « Mobilité des personnes » 2018-2019 s’inscrit dans le cadre des enquêtes nationales de référence sur les déplacements des Français de 6 ans ou plus, réalisées sur tout le territoire métropolitain environ tous les dix ans. Elle succède à l’enquête nationale transport et déplacements (ENTD), conduite en 2007 et en 2008.
Grâce à une méthodologie semblable à chaque édition, ces enquêtes sont une source d’information unique pour mesurer la mobilité des Français au niveau national et la comparer au cours du temps.

Elles apportent notamment des éclairages sur :

  • • le parc de véhicules à disposition des ménages (et l’utilisation qui en est faite) ;
  • • les abonnements pour les services de transports collectifs, d’autoroutes, d’autopartages et de vélos en libre-service ;
  • la mobilité « locale » de tous les jours des Français ;
  • • leur mobilité à longue distance (qui les conduit à plus de 80 km de leur domicile).

L’enquête « Mobilité des personnes » ayant été réalisée en amont de l’épidémie de Covid-19, ces résultats (millésimés 2019) éclairent donc les comportements des Français juste avant la crise sanitaire.

Les voyages longue distance en hausse de 4,4 % entre 2008 et 2019

En 2019, les Français ont réalisé 374,1 millions de voyages à plus de 80 kilomètres de leur domicile (voyages "longue distance"). Ce sont 15,8 millions de voyages de plus qu'en 2008, soit + 4,4 %. Rapportés à la population, cela représente 6,3 voyages annuels par personne. Ce chiffre est stable par rapport à 10 ans auparavant (6,4 voyages annuels par personne en 2008). L’augmentation du nombre de voyages est principalement portée par la croissance démographique sur la période (+ 5,9%).

 

Nombre de voyages et de nuitées en 2008 et 2019
 

Nombre de voyages et de nuitées en 2008 et 2019 | Champ : voyages des individus âgés de 6 ans ou plus résidant en France métropolitaine.
- © | Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS / Insee / Inrets)

 

Les Français passent en moyenne 27,9 nuitées par an et par voyage

Plus dynamique que le nombre de voyages, le nombre de nuitées progresse de 11,5 % en 10 ans. En 2019, ce sont ainsi 1,7 milliard de nuitées qui sont passées en voyage en dehors du domicile.

Un voyage comprenant en moyenne 4,4 nuitées (+ 0,3 nuitée par rapport à 2008), les Français ont passé en moyenne 27,9 nuitées en voyage en 2019 (soit 1,4 nuitée de plus qu’il y a 10 ans).

Un voyage sur cinq conduit à plus de 500 km du domicile

En 2019, la part des voyages qui conduisent à moins de 200 km du domicile baisse de 5,4 points (186,5 millions de voyages), alors que ceux qui conduisent à plus de 900 km progressent de 3,2 points (29,7 millions de voyages, soit 7,9 % des voyages). C’est au-delà de cette distance que les séjours sont les plus longs (13,3 nuitées/voyage en moyenne), le nombre moyen de nuitées par voyage progressant avec l’éloignement au domicile.

 

Répartition des voyages selon la distance au domicile, en 2008 et 2019 en %

Répartition des voyages selon la distance au domicile, en 2008 et 2019 | Champ : voyages des individus âgés de 6 ans ou plus résidant en France métro
- © Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS / Insee / Inrets)

La destination la plus fréquente reste la france métropolitaine

Si la France métropolitaine reste très largement la destination majoritaire (85,8 % des voyages), la part des voyages vers les DOM et l’étranger augmente de 3,1 points en 10 ans. Elle s’établit désormais à 14,2 %, soit 53 millions de voyages.

En ce qui concerne les voyages à destination des DOM, leur nombre reste stable entre 2008 et 2019 (environ 1 million de voyages annuels).

En 10 ans, l’augmentation des voyages vers l’étranger (hors DOM) est portée très principalement par l’accroissement des voyages à destination de l’Europe continentale. En hausse de 9,7 millions, les voyages en Europe s’établissent à 39,9 millions de voyages annuels en 2019, soit 76,7 % des voyages à l’étranger.

Les voyages restent stables vers l’Afrique (6,2 millions de voyages) et vers les Amériques (2,3 millions de voyages), représentant respectivement 12,0 % et 4,4 % des voyages à l’étranger.

Les destinations vers l’Asie/Océanie progressent de 2 millions en 10 ans et atteignent 3,6 millions en 2019, soit 6,9 % des voyages à l’étranger.

 

Répartition des voyages en 2008 et 2019 selon la destination (en %)

Répartition des voyages en 2008 et 2019 selon la destination | Champ : voyages des individus âgés de 6 ans ou plus résidant en France métropolitaine.
- © Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS / Insee / Inrets)

Répartition des voyages à l’étranger (hors DOM) en 2019 par grandes zones géographiques (en %)

Répartition des voyages à l’étranger (hors DOM) en 2019 par g| Champ : voyages des individus âgés de 6 ans ou plus résidant en France métropolitaine.
- © Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS / Insee / Inrets)

Les motifs personnels sont majoritaires

En 2019, les voyages personnels représentent 80,9 % de l'ensemble des déplacements longue distance et les motifs professionnels 19,1 %, une répartition stable sur 10 ans.

En moyenne, un voyage professionnel dure 1,2 nuitée, lorsqu’un voyage personnel dure 5,2 nuitées.

Rendre visite à la famille et aux amis est le premier motif des voyages personnels (39,6 % des voyages personnels en 2019, soit 119,9 millions de voyages), une part en baisse de 4,1 points en 10 ans.

Partir en vacances ou rejoindre une résidence secondaire ou occasionnelle est le deuxième motif (32,9 % des motifs personnels, soit 99,7 millions de voyages), en augmentation de 3,9 points depuis 2008. Ce sont ces déplacements qui occasionnent les plus longs séjours en moyenne (8,9 nuitées/voyages).

14,9 % des voyages pour motif personnel concernent des activités de loisirs.

 

Répartition des voyages et des nuitées en 2019, selon le motif

 

Champ : voyages des individus âgés de 6 ans ou plus résidant en France métropolitaine.
- © Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS / Insee / Inrets)

Les voyages se font principalement en voiture

La voiture reste le premier mode de transport utilisé : elle est privilégiée pour 72,3 % des voyages en 2019. Ce sont ainsi 270,4 millions de voyages qui sont réalisés en voiture. Viennent ensuite :

  • le train utilisé pour 51,8 millions de voyages, soit 13,8 % des voyages
  • l’avion utilisé pour 35,5 millions de voyages, soit 9,5 % de l’ensemble des voyages. Ce mode progresse le plus par rapport à 2008 avec 14,9 millions de voyages supplémentaires
  • l’autocar dont la part est stable à 2,5 % de l’ensemble des voyages avec 9,2 millions de voyages.

La progression de l’avion est d’abord la conséquence directe de la modification de la structure des voyages selon la distance au domicile, et notamment de l’accroissement des voyages qui conduisent à plus de 900 km et pour lesquels l’avion est le mode le plus systématiquement utilisé. 23,5 millions de voyages de 900 km ou plus sont réalisés en avion en 2019 (soit 79,2 % des voyages pour ces distances), contre 12,6 millions en 2008.

 

Nombre de voyages par classe de distance et part modale en 2008 et 2019

Nombre de voyages par classe de distance et part modale en 2008 et 2019 | Champ : voyages des individus âgés de 6 ans ou plus résidant en France métro - © Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS / Insee / Inrets)

Les voyages en avion augmentent pour les voyages personnels

Les voyages pour motifs personnels (302,7 millions de voyages) sont ceux pour lesquels la hausse de la part de l’avion est la plus notable (+ 4,3 points, pour 9,7 % de ces voyages en 2019). Ces voyages connaissent également une baisse marquée de la part de la voiture (- 4,4 points en 10 ans, soit 74,4 % des voyages personnels), quand les autres modes (notamment le train à 11,1 %) sont stables.

 

Répartition des modes des voyages personnels par mode en 2008 et 2019 (en %)

Répartition des modes des voyages personnels par mode en 2008 et 2019 | Champ : voyages des individus âgés de 6 ans ou plus résidant en France métrop - © Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS / Insee / Inrets)

Voyages personnels : des modes de transport différents selon les âges

Les modes de transport pour les voyages personnels varient selon les tranches d’âge :

  • les 19-24 ans sont ceux qui utilisent le moins la voiture (58,7 % de leurs voyages) et le plus le train (26 %)
  • les 25-34 ans sont ceux qui utilisent le plus l’avion (14,3 % de leurs voyages), à peu près dans la même proportion que le train (14,9 %). C’est aussi dans cette catégorie d’âge que le recul de la voiture est le plus net entre 2008 et 2019 (- 13,4 points)
  • les 35-54 ans privilégient l’avion comme deuxième mode de transport après la voiture, et devant le train
  • à partir de 55 ans, les comportements sont proches de la moyenne : la voiture est utilisée pour 77,4 % des voyages, le train pour 9,3 % et l’avion pour 8,3 %.

 

Répartition modale des voyages personnels par classe d’âge

Répartition modale des voyages personnels par classe d’âge | Champ : voyages des individus âgés de 6 ans ou plus résidant en France métropolitaine.
- © Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS / Insee / Inrets)

Méthodologie

La mobilité à longue distance concerne les déplacements des Français qui les conduisent à plus de 80 km, à vol d’oiseau, de leur domicile.

Les voyages sont définis comme une séquence de déplacements dont le premier a pour origine le domicile et le dernier a pour destination le domicile, indépendamment du nombre de nuitées. Ne sont pas comptés ici les voyages des professionnels des transports réalisés dans le cadre de leur activité et dont tout le temps de travail est effectué à l’intérieur d’un moyen de transport (chauffeurs routier, de taxi, steward, etc.).

Un voyage à longue distance est toujours constitué d’au moins deux déplacements à longue distance, et le cas échéant de déplacements intermédiaires (qui peuvent être, ou non, à longue distance).

Si le voyage est un simple aller-retour, alors le motif du voyage est celui du déplacement aller. Si le voyage comporte plus de deux déplacements, le motif du voyage est celui du déplacement qui occasionne le plus grand nombre de nuitées le séparant du déplacement suivant.
Les motifs professionnels comprennent à la fois des voyages professionnels au sens strict (réunions professionnelles, conférences, formations, etc.), mais aussi des navettes à longue distance vers des lieux de travail réguliers.

Parmi les motifs personnels, sont distingués les motifs de visite (à la famille ou aux amis), ainsi que les loisirs (qui regroupent par exemple les excursions vers un centre de loisirs ou d’attraction, les sorties au restaurant, les spectacles et activités sportives). Ces derniers motifs correspondent à un spectre d’activités assez large qui, par une plus grande proximité du domicile (et des séjours généralement plus courts), se différencient nettement des motifs de vacances (déclarés comme tel par les enquêtés) ou à destination de résidences secondaires ou occasionnelles. Enfin, d'autres motifs personnels de voyages peuvent notamment comprendre les démarches administratives, de soins, d'achats, ou encore d'accompagnements qui occasionnent des déplacements de longue distance.

Si le voyage est un simple aller-retour, alors le mode de transport principal du voyage est celui du déplacement aller. Si le voyage comporte plus de deux déplacements, le mode de transport principal est le mode le plus « lourd » du déplacement le plus long en kilomètres. Cependant pour la longue distance (vs la mobilité locale), la voiture prime sur d’éventuels modes urbains (métro, bus).

Pour plus d’informations sur la méthodologie de l’enquête : Enquête mobilité des personnes (méthodologie)

Données

Accéder aux données relatives aux résultats longue distance de l'enquête 2019 de mobilité des personnes.