Derniers résultats

Commercialisation des logements neufs - Vente aux particuliers au 1er trimestre 2024

Logement
Publié le 17/05/2024
Au premier trimestre 2024, 15 130 logements neufs ont été réservés par des particuliers, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), soit 52,4 % de l’ensemble des logements commercialisés (particuliers et institutionnels). Le volume de réservations baisse par rapport au trimestre précédent (- 3,6 % en données CVS-CJO). Ce repli concerne les nouvelles constructions (- 5,1 %) tandis que les réservations de la construction sur existant augmentent (+ 11,7 %). La baisse est un peu plus marquée pour les maisons (- 5,3 %) que pour les appartements (- 3,5 %).
Le nombre de logements nouvellement commercialisés augmente ce trimestre (15 730, soit + 7,2 %), mettant un terme à la baisse constatée depuis six trimestres. La hausse ne concerne que les appartements (+ 9,6 %), les mises en vente des maisons diminuent (- 18,9 %).

  • Depuis mai 2022, la publication trimestrielle sur la commercialisation des logements neufs aux particuliers est complétée par une nouvelle publication sur la commercialisation des logements neufs aux institutionnels (ventes en bloc).
     
  • À compter de février 2023, les séries diffusées sont corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO).

    Par ailleurs, les données sur la commercialisation des logements neufs auprès des particuliers incluent désormais les logements neufs rénovés et réhabilités, c’est-à-dire issus de la construction sur existant. En 2022, ces logements représentent 9 % du marché du logement neuf auprès des particuliers.

Données

  • Données nationales, régionales et départementales sur la commercialisation de logements neufs auprès des particuliers.
    Mises en ventes, réservations, encours de logements proposés à la vente, prix de vente moyens des logements neufs selon le type (appartements et maisons individuelles).
  • Données par zonage.
    Le zonage A/B/C (datant d’octobre 2014) est un découpage administratif du territoire permettant de moduler des dispositifs d’aide à la pierre. Les zones A et A bis réunissent Paris, une grande partie de l’Île-de-France, de la Côte d’Azur et de la zone frontalière suisse. La zone B1 regroupe les autres grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants. Les zones B2 et C comprennent le reste du territoire.

Méthodologie

S'informer sur la méthodologie.

Résultats des trimestres précédents

fin 
fin
fin
fin
fin
fin
fin

Archives

L'archivage des résultats précédents de la commercialisation des logements neufs (vente aux particuliers) est accessible sur la bibliothèque numérique de la statistique publique (BNSP).

Aller plus loin