Conjoncture de l’énergie

Énergie
Publié le 28/09/2018
Conjoncture de l’énergie
Barrage du Chambon - © ©Terra/Laurent Mignaux
Présentation et analyse des statistiques de périodicité infra-annuelle sur l'énergie.
  • Données mensuelles de l'énergie

    Accroche
    Principales données mensuelles de conjoncture, relatives à la production, la consommation, les importations, les exportations, ainsi que les prix et la facture des principales formes d’énergie qui sont l'électricité, le gaz, les produits pétroliers, le chauffage urbain et le bois.

    Dernière mise à jour le 7 janvier 2022.
  • Conjoncture énergétique trimestrielle - Troisième trimestre 2021

    Accroche
    La reprise économique autorisée par la levée progressive des contraintes sanitaires a stimulé la consommation d’énergie au troisième trimestre. La demande d’électricité a été dynamique, celle de carburants a nettement augmenté par rapport au trimestre précédent en raison du desserrement des limitations de déplacement. Globalement, corrigée du climat et des jours ouvrés, la consommation d’énergie primaire a augmenté de 4,6 % par rapport au deuxième trimestre et de 11,6 % en glissement annuel.
    La production d’énergie primaire s’est élevée à 26,2 Mtep au troisième trimestre. Sa forte croissance, + 26,4 % en une année, est tirée par la production nucléaire. Par rapport à la même période de 2020, les centrales nucléaires ont été beaucoup plus sollicitées.
  • Tableau de bord : solaire photovoltaïque - Troisième trimestre 2021

    Accroche
    La puissance du parc solaire photovoltaïque atteint 13,2 GW fin septembre 2021. Depuis le début de l'année 2021, 2 034 MW supplémentaires ont été raccordés, contre 761 MW au cours de la même période en 2020. Cette très forte augmentation s'explique par une hausse du nombre de raccordements mais aussi par une proportion élevée de raccordements de centrales de fortes puissances. La production d’électricité d’origine solaire photovoltaïque s’élève à 12,5 TWh au cours des trois premiers trimestres 2021, en hausse de 9 % par rapport à la même période de 2020. Elle représente 3,7 % de la consommation électrique française sur cette période.

  • Tableau de bord : éolien - Troisième trimestre 2021

    Accroche
    Au 30 septembre 2021, le parc éolien français atteint une puissance de 18,5 GW dont environ 0,7 GW a été raccordé au cours des trois premiers trimestres 2021, soit 3 % de moins qu’au cours de la même période de l'année 2020. La puissance des projets en cours d’instruction s’élève à 10,2 GW. La production d’électricité éolienne s’est élevée à 26,2 TWh au cours des trois premiers trimestres 2021, soit 7,7 % de la consommation électrique française.

  • Tableau de bord : biogaz pour la production d'électricité - Troisième trimestre 2021

    Accroche
    Au 30 septembre 2021, 930 installations produisant de l’électricité à partir de biogaz sont raccordées au réseau. Cela correspond à une capacité totale installée de 569 MW. Sur les trois premiers trimestres 2021, 20 MW supplémentaires ont été raccordés. Les installations de puissance supérieure à 1 MW représentent 62 % de la puissance installée. Les installations de méthanisation constituent 81 % du parc pour 48 % de la puissance totale. La puissance des projets en file d’attente est de 31 MW à fin juin 2021. La production d’électricité à partir de biogaz s’élève à 2,0 TWh sur les trois premiers trimestres 2021, soit 0,6 % de la consommation électrique française. Elle est en hausse de 7 % par rapport à la production de la même période sur 2020.

  • Tableau de bord : biométhane injecté dans les réseaux de gaz - Troisième trimestre 2021

    Accroche
    Au 30 septembre 2021, 317 installations ont injecté du biométhane, après production et épuration de biogaz, dans les réseaux de gaz naturel. Leur capacité s’élève à 5,8 TWh/an, en progression de 40 % par rapport à fin 2020. Une capacité supplémentaire de 1 646 GWh/an a été installée au cours des trois premiers trimestres de 2021, en hausse par rapport à la même période de l’année 2020 (1 023 GWh/an). Le parc est constitué à 51 % de petites installations d’une puissance inférieure à 15 GWh/an, qui ne représentent que 28 % de la capacité totale installée. Les unités de méthanisation cumulent environ 90 % de la capacité totale du parc. À fin septembre 2021, la capacité des 998 projets en file d’attente atteint 20 TWh/an, en diminution de 11 % par rapport à fin 2020. La production de biométhane injecté dans les réseaux continue sa progression. Elle s’établit à 2985 GWh sur les trois premiers trimestres 2021, soit une hausse de 100 % par rapport aux trois premiers trimestres 2020.

Données et publications