Conjoncture de l’énergie

Énergie
Publié le 28/09/2018
Conjoncture de l’énergie
Barrage du Chambon
©Terra/Laurent Mignaux
Présentation et analyse des statistiques de périodicité infra-annuelle sur l'énergie.
  • Données mensuelles de l'énergie

    Accroche
    Principales données mensuelles de conjoncture, relatives à la production, la consommation, les importations, les exportations, ainsi que les prix et la facture des principales formes d’énergie qui sont l'électricité, le gaz, les produits pétroliers, le chauffage urbain et le bois.

    Dernière mise à jour le 4 avril 2019.
  • Conjoncture énergétique trimestrielle - Quatrième trimestre 2018

    Accroche
    Au quatrième trimestre 2018, la production d’énergie primaire s’élève à 30,3 Mtep, en hausse de 7,3 % sur un an. La production nucléaire augmente de 7,4 % et confirme sa reprise amorcée tout au long de l’année, après une année 2017 de faible production. L’ensemble des énergies hydraulique, éolienne et photovoltaïque progresse également fortement sur un an, de 5,3 %. La consommation d’énergie primaire réelle, à 62,8 Mtep, diminue légèrement en glissement annuel, notamment à la suite de températures plus clémentes ce trimestre, tout particulièrement en novembre et décembre. Le taux d’indépendance énergétique progresse de 3,3 % en glissement annuel au quatrième trimestre, à 48,2 %. En cumul sur les douze derniers mois, il augmente de 2,5 points, à 49,7 %. Après avoir atteint un pic en octobre, la facture énergétique de la France baisse fortement en novembre, pour s’établir à 4,2 Md€.
  • Tableau de bord : solaire photovoltaïque - Quatrième trimestre 2018

    Accroche
    La puissance du parc solaire photovoltaïque avoisine les 9 GW fin décembre 2018. Au cours de l'année, 862 MW supplémentaires ont été raccordés, contre 883 MW en 2017. La production d'électricité d'origine solaire photovoltaïque s'élève à 9,2 TWh sur l'année 2018, en augmentation de 7 % par rapport à la production sur l'année précédente. Le photovoltaïque représente 2 % de la consommation électrique française. Les installations mises en service depuis le début d'année se concentrent principalement dans la moitié sud de la France continentale.
  • Tableau de bord : éolien - Quatrième trimestre 2018

    Accroche
    Au 31 décembre 2018, le parc éolien français atteint une puissance de 15,1 GW, dont environ 1,5 GW ont été raccordés au cours de l'année 2018. La puissance des projets en cours d'instruction s'élève à 11,5 GW au 31 décembre 2018. La production d'électricité éolienne s'est élevée à 26,1 TWh en 2018, soit environ 5,5 % de la consommation électrique française.
  • Tableau de bord : biogaz pour la production d'électricité - Quatrième trimestre 2018

    Accroche
    Au 31 décembre 2018, 635 installations produisant de l’électricité à partir de biogaz sont raccordées au réseau. Cela correspond à une capacité totale installée de 456 MW. Au cours de l'année 2018, 26 MW supplémentaires ont été raccordés. Les installations de puissance supérieure à 1 MW représentent 68 % de la puissance installée. Les installations de méthanisation constituent plus des deux tiers du parc pour un tiers de la puissance totale. La puissance des projets en file d’attente est de 69 MW à la fin de l'année 2018. La production d'électricité s'élève à 2,1 TWh sur l'année, soit 0,4 % de la consommation électrique française, en hausse de 11 % par rapport à la production sur 2017.
  • Tableau de bord : biométhane injecté dans les réseaux de gaz - Quatrième trimestre 2018

    Accroche
    Au 31 décembre 2018, 76 installations ont injecté du biométhane, après production et épuration de biogaz, dans les réseaux de gaz naturel. Leur capacité s’élève à 1,2 TWh/an, en progression de 75 % par rapport à la fin de l'année 2017.Cette capacité est inférieure de 28 % à l'objectif fixé par la première programmation pluriannuelle de l'énergie pour fin 2018. Une capacité supplémentaire de 522 GWh/an a été installée au cours de l'année 2018, en nette augmentation par rapport à 2017 (285 GWh/an). Près des deux tiers du parc est constitué de petites installations d'une puissance inférieure à 15 GWh/an, mais ne représentant que 40% de la puissance totale installée. Les unités de méthanisation cumulent près de 80 % de la capacité totale du parc. À la fin 2018, la capacité des 661 projets en file d’attente avoisine les 14 TWh/an, soit une hausse de 77 % par rapport à fin 2017. La production de biométhane injecté dans les réseaux continue sa progression. Elle s'établit à 714 GWh en 2018.

Données et publications