Données d’occupation des sols

Environnement
Publié le 24/12/2018
L’estuaire de la Seudre
L’estuaire de la Seudre
©Terra/Laurent Mignaux
L’artificialisation constitue un enjeu majeur dans notre vie quotidienne au regard du développement économique et territorial. Cette transformation des sols engendre la perte de terres agricoles, la destruction et le cloisonnement des espaces naturels et des habitats et est préjudiciable à la préservation de la biodiversité. Cette mutation est aussi responsable de l’imperméabilisation des sols qui aggrave le risque de crues avec une accélération de l’écoulement des eaux pluviales. Sur une période de 10 ans et à l’échelle de la France métropolitaine, les surfaces nouvellement artificialisées sont évaluées en moyenne à 137 000 hectares, soit plus que la superficie du département du Val-d’Oise.
  • CORINE Land Cover

    Accroche
    CORINE Land Cover (CLC) est un inventaire biophysique de l’occupation des sols et de son évolution selon une nomenclature en 44 postes. Cet inventaire est produit par interprétation visuelle d'images satellite. L'échelle de production est le 1/100 000. CLC permet de cartographier des unités homogènes d’occupation des sols d’une surface minimale de 25 ha. Cette base de données a été initiée en 1985. Les millésimes 1990, 2000, 2006, 2012 et 2018 ont été réalisés.
  • Couches haute résolution

    Accroche
    Les couches haute résolution fournissent des informations sur des caractéristiques spécifiques de l’occupation des sols et sont complémentaires à l'utilisation de CORINE Land Cover. Ces données sont produites, par processus automatiques, à partir d’images satellite de 20 m de résolution. Elles décrivent 5 types d’occupation des sols suivant un maillage régulier de 20 m de côté.