Écosystèmes aquatiques

Environnement
Publié le 27/09/2018
Réserve naturelle régionale de la basse vallée de La Savoureuse
© Terra/Arnaud Bouissou
Les écosystèmes aquatiques continentaux d'eau douce (stagnante, courante ou souterraine) constituent des milieux complexes où les espèces animales et végétales interagissent et cohabitent. Parmi ces écosystèmes, les zones humides, zones de transition entre le milieu terrestre et le milieu aquatique représentent des réservoirs de biodiversité uniques mais menacés qui jouent un rôle dans la régulation de l'eau et de son épuration. La physico-chimie mais aussi le climat, la géologie, l'ensoleillement, sont autant de paramètres qui peuvent influer sur cette biodiversité. L'activité humaine est par dessus tout celle dont l'impact est le plus prégnant : barrages, présence de pesticides dans les eaux ou encore espèces exotiques envahissantes peuvent perturber la dynamique de ces populations aquatiques.
  • Résultats de l’enquête sur les zones humides - État en 2010, évolution entre 2000 et 2010

    Accroche
    Les zones humides sont des espaces à forts enjeux écologiques, économiques et sociaux. Leur connaissance au niveau national est encore partielle et hétérogène. À défaut d’un inventaire quantifié et exhaustif, l’enquête à dire d’experts constitue une évaluation qualitative in situ de l’état des milieux naturels et de leurs problématiques.
    Ce document vise à présenter les résultats d’une enquête nationale à dire d’experts sur les zones humides réalisée en 2011 par le Service de l’observation et des statistiques, et prévue par le Plan national d’action en faveur des zones humides 2010-2012. Ses objectifs sont de produire un bilan de l’état des zones humides en 2010 et de leur évolution entre 2000 et 2010. Les retours des experts, issus de divers organismes (établissements publics, collectivités locales, associations de protection de l’environnement), permettent de dresser ce bilan sur 152 sites, dont 129 en métropole et 23 en outre-mer.
  • Cartes d’occupation des sols des 152 zones humides métropolitaines

    Accroche
    Ces cartes, réalisées à partir de CORINE Land Cover version 2006, concernent les périmètres des 152 sites métropolitains enquêtés (hors massifs à tourbières) dans le cadre des évaluations à dire d’experts portant sur l’évolution de zones humides sur les périodes 1990-2000 et 2000-2010.
  • Fiches descriptives de massifs à tourbières de France métropolitaine

    Accroche
    Les tourbières sont des types de zones humides riches au plan écologique.
    Dix régions (Alsace, Auvergne, Basse-Normandie, Bretagne, Franche-Comté, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, PACA et Rhône-Alpes) et deux départements (Lozère, Pyrénées-Atlantiques) ont fait l’objet d’une fiche présentant globalement l’ensemble des tourbières de la région puis de chaque massif riche en tourbières.
    Les fiches comprennent :
    - une carte de situation ;
    - des informations sur la répartition surfacique et altitudinale des tourbières ;
    - une liste des atteintes principales affectant les tourbières ;
    - des tableaux permettant de récapituler les habitats d’intérêt communautaire, les principales espèces végétales et animales remarquables et un point sur les mesures de protection ou d’inventaires concernant les espaces considérés ;
    - un commentaire général axé sur les enjeux des sites.
  • Évaluation de tendances nationales à partir de données ponctuelles issues de réseaux d’observation - Application à l’indice poisson rivière (IPR)

    Accroche
    Les réseaux de suivi environnemental se sont largement développés au cours des dernières décennies. Leur mise en place a généralement répondu à des exigences réglementaires. À titre d’exemples, le réseau EMEP (The European Monitoring and Evaluation Programme) assure la surveillance des pollutions atmosphériques au niveau européen. Au niveau national, le ROCCH (Réseau d’observation de la contamination chimique du littoral) et le RMQS (Réseau de mesures de la qualité des sols) suivent respectivement la contamination chimique du littoral et celle des sols. La faune et la flore font également l’objet de suivis.