datalab
Chiffres clés du climat
France, Europe et Monde
Édition 2023
lang

Panorama européen des émissions de GES

Émissions de GES dans l'UE à 27 en 2021

En Mt CO2 éq

Source

Années

CO2

CH4

N2O

Gaz fluorés

Total

Utilisation d'énergie

1990

3 545,6

178,3

23,3

0,0

3 747,1

2021

2 570,2

69,9

22,7

0,0

2 662,7

Procédés industriels

1990

310,0

1,8

83,1

49,7

444,7

2021

231,7

1,7

6,6

77,9

317,9

Agriculture

1990

14,2

296,1

174,3

0,0

484,6

2021

9,8

232,1

136,5

0,0

378,4

Déchets

1990

3,8

172,2

8,1

0,0

184,2

2021

2,7

98,0

8,6

0,0

109,3

Total hors UTCATF

1990

3 880,0

648,4

288,8

49,7

4 867,0

2021

2 817,7

401,7

174,4

77,9

3 471,7

UTCATF

1990

- 234,4

14,2

11,4

0,0

- 208,8

2021

- 253,5

12,9

10,6

0,0

- 230,0

Total

1990

3 645,6

662,6

300,2

49,7

4 658,2

2021

2 564,2

414,6

185,0

77,9

3 241,7

Note : le secteur des déchets exclut l'incinération avec récupération d'énergie (incluse dans « Utilisation d'énergie »).
Source : Format CCNUCC – AEE, 2023

En 2021, les émissions de GES de l'Union européenne, hors UTCATF, s'élèvent à 3,5 Gt CO2 éq. Le CO2 représente 81,2 % de ces émissions, tandis que 11,6 % d'entre elles sont dues au méthane (CH4). Dans un contexte de reprise économique après à la crise sanitaire, elles augmentent de 5,1 % par rapport à 2020. Sur le plus long terme, elles sont en baisse de 28,9 % par rapport à 1990.

Émissions de GES (hors UTCATF) des pays membres de l'UE en 2021 et évolution depuis 1990

Note : le graphique donne les émissions de chaque pays en 2021 et leur évolution depuis 1990. Par exemple, l'Allemagne a émis 760 Mt CO2 éq en 2021, en baisse de 39,2 % par rapport à 1990.
Source : Format CCNUCC – AEE, 2023

Les émissions de GES (hors UTCATF) de l'Union européenne à 27 ont diminué de 29 % entre 1990 et 2021. L'Allemagne, l'Italie, la France, la Pologne et l'Espagne, qui représentent les deux tiers des émissions de l'UE en 2021, contribuent inégalement à cette baisse : + 0,4 % pour l'Espagne, - 15,8 % pour la Pologne, - 19,9 % pour l'Italie, - 23,1 % pour la France et - 39,2 % pour l'Allemagne (les pays ayant appartenu à l'URSS ont généralement connu une baisse importante du fait de leur sortie d'une économie planifiée et fortement industrialisée moins efficace).

Parmi les autres pays membres, le niveau de la baisse est très variable, certains pays ayant divisé par 2 ou plus leurs émissions, notamment les pays baltes (Lettonie, Estonie, Lituanie), alors que certains ont vu leurs émissions augmenter sur la même période, comme l'Irlande ou Chypre.

Répartition par source des émissions de GES dans l'UE à 27 entre 1990 et 2021

Source : Format CCNUCC – AEE, 2023

Dans l'Union européenne, l'utilisation d'énergie reste, en 2021, la principale source d'émissions de GES (76,7 % du total hors UTCATF), suivie de l'agriculture (10,9 %) et des procédés industriels (9,2 %). 33,9 % de l'utilisation d'énergie provient de l'industrie de l'énergie, notamment de la production d'électricité, et 29,4 % de l'usage des transports.

Entre 2020 et 2021, les émissions totales hors UTCATF ont progressé de 5,1 %. Les émissions liées à l'utilisation d'énergie augmentent (6,5 %), tirées par l'industrie de l'énergie (+ 7,1 %) et surtout les transports (+ 8,6 %), particulièrement touchés par la pandémie de Covid-19. Les augmentations concernent également l'industrie manufacturière et la construction (+ 6,5 %) et, dans une moindre mesure, le résidentiel et le tertiaire (+ 3 %). Les émissions liées aux procédés industriels augmentent également (+ 3,6 %), alors que les émissions liées aux autres sources (agriculture, déchets) diminuent légèrement. Sur le plus long terme, les émissions ont baissé depuis 1990 dans l'ensemble de ces secteurs, à l'exception notable des transports (+ 16,3 %, voir p. 48).