État des eaux superficielles et souterraines

Environnement
Publié le 01/10/2018
Retenue d'eau de Biaufond, lac artificiel formé par le barrage EDF du Refrain
© Terra/Arnaud Bouissou
La gestion de l’eau en France a été réglementée dès les années 60 et s’est construite autour de plusieurs lois fondamentales successives. Au niveau européen, la directive cadre sur l’eau 2000/60/CE établit un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l’eau. Des évaluations de l’état des eaux sont ainsi réalisées régulièrement par les agences et offices de l’Eau. L’état des eaux de surface s’apprécie sur deux aspects, leur état écologique et leur état chimique, et celui des eaux souterraines à partir de leurs états chimique et quantitatif.
  • Pesticides dans les cours d’eau : légère baisse de 2008 à 2013

    Accroche
    Les teneurs en pesticides dans les cours d’eau, pondérées des risques environnementaux qu’elles représentent pour la faune et la flore aquatique, baissent légèrement sur la période 2008-2013. Cette tendance, extraite d’un nouvel indice synthétique construit à partir des données de la surveillance mise en place par les agences et offices de l’eau en France, est principalement due aux herbicides. Des retraits d’usage effectifs sur la période ont rapidement été suivis d’effet dans les cours d’eau. Si la décroissance se confirme également pour les pesticides interdits de longue date, en revanche, la tendance est plus nuancée pour ceux qui sont autorisés. Les évolutions, par ailleurs influencées par les conditions climatiques, diffèrent selon les bassins.
  • Mise en œuvre de la directive cadre sur l’eau : position de la France en Europe en 2009

    Accroche
    En 2009, 41,4 % des masses d’eau de surface en France sont en bon état écologique et 43,1 % en bon état chimique. Pour les eaux souterraines, 58,9 % des masses d’eau sont en bon état chimique et 89,4 % en bon état quantitatif. Tel est le constat dressé par la France auprès de la Commission européenne, selon les critères d’évaluation fixés par la directive cadre sur l’eau (DCE). La proportion des eaux de surface françaises en bon état écologique est comparable à la moyenne européenne de 38,8 %.
  • Méthodologie de l’indice d’évolution de la qualité physico-chimique des cours d’eau

    Accroche
    L’objectif du SDES au travers de cette étude a été de développer une méthodologie d’indice qui permette d’appréhender une tendance de l’état des eaux. L’indice porte sur la physico-chimie des cours d’eau, selon une approche par paramètre et s’appuie sur les travaux antérieurs menés au CGDD/SDES sur l’air. Ce document a pour but de décrire les principes de la méthodologie appliquée.
  • L'état des eaux souterraines en France : aspects quantitatifs et qualitatifs

    Accroche
    Les eaux souterraines constituent une ressource en eau stratégique pour les activités humaines. Outre qu'elles représentent des volumes souvent importants, elles offrent généralement une eau de meilleure qualité que les eaux de surface.
    Toutefois, du fait d'un processus de renouvellement très lent, les nappes d'eaux souterraines sont particulièrement vulnérables. Dans certaines régions, les prélèvements excèdent les pluies efficaces, alors que dans d'autres, des pollutions fréquentes et surtout persistantes ont été identifiées.

Données et publications