État et collectivités locales

Environnement
Publié le 01/10/2018
Bassins filtrants du parc du Chemin-de-l'Ile - © © Terra/Sylvain Giguet
L’Etat et les collectivités locales interviennent à plusieurs titres dans la protection de l’environnement : leviers réglementaires, fiscaux, subventions, activités marchandes ou non de protection de l’environnement (notamment dans les déchets ou l’eau), activités de contrôles ou de mesures.
  • Progrès accomplis par la France vers les cinq objectifs de développement durable "Planète" - Synthèse des connaissances en 2021

    Accroche
    193 États se sont engagés collectivement en 2015 pour définir, suivre et atteindre les 17 objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 onusien. Ces objectifs constituent une démarche universelle et transversale. Cinq ODD contribuent à la partie « planète » de cet agenda : l’ODD 6 (eau propre et assainissement), l’ODD 12 (consommation et production responsables), l’ODD 13 (lutte contre les changements climatiques), l’ODD 14 (vie aquatique) et l’ODD 15 (vie terrestre). Parmi eux, les ODD 12, 13 et 14 affichent des progrès plus importants, compte tenu de l’évolution récente de leurs indicateurs : une majorité progresse favorablement vers les objectifs (figure 1).
  • Quelles réponses économiques face au déclin de la biodiversité ? La dépense nationale de protection de la biodiversité et des paysages en 2018

    Accroche
    En 2018, 2,4 milliards d’euros ont été consacrés à la protection de la biodiversité et des paysages sur le territoire national. Cette dépense se répartit, à parts sensiblement égales, entre le développement des aires protégées, la réduction des pressions sur les milieux naturels, la protection du patrimoine naturel et la réhabilitation des milieux aquatiques. Le financement de la protection de la biodiversité en France provient essentiellement de la sphère publique (État, y compris les agences de l’eau, et les collectivités locales).

  • Services d’eau et d’assainissement : une inflexion des tendances ?

    Accroche
    Baisse de la consommation domestique d’eau, augmentation de la gestion en régie, réduction des écarts de prix entre régie et délégation : telles sont les principales inflexions de tendance observées dans les services d’eau et d’assainissement entre 2004 et 2008. La progression de l’intercommunalité, la hausse du prix de l’eau liée au poids croissant de l’assainissement, la baisse du taux de perte d’eau et le développement des services publics d’assainissement non collectif (SPANC) se confirment.
  • Les transports et leur impact sur l'environnement : comparaisons européennes

    Accroche
    En Europe, le volume des marchandises transportées est en forte croissance. La demande de fret routier n’est pas toujours liée à l’activité économique du pays mais reste fortement corrélée avec la croissance économique. Elle a beaucoup augmenté dans les économies des nouveaux États membres. Tant le transport de voyageurs que la consommation finale d’énergie des transports sont découplés de l’évolution du produit intérieur brut (PIB). Indispensables à nos modes de vie et à notre économie, les transports génèrent toutefois des nuisances environnementales et sanitaires. Ils sont les premiers émetteurs de gaz à effet de serre en France et les deuxièmes dans l’Europe des Vingt-Cinq. Les émissions atmosphériques de polluants des transports sont toutefois en baisse en Europe. Cette diminution hors gaz à effet de serre est particulièrement élevée pour les transports routiers. Globalement les performances environnementales de la France sont proches de la moyenne de l’Europe des Quinze.