Derniers résultats

Le parc de logements par classe de performance énergétique au 1er janvier 2022

Énergie
Publié le 22/07/2022
Ce document de travail actualise les chiffrages sur le parc de logements par classe de diagnostic de performance énergétique (DPE), dont le calcul a été modifié en juillet et octobre 2021 et tient désormais compte à la fois de la consommation primaire d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre. Les étiquettes DPE sont estimées sur l’ensemble du parc de logements à partir de 310 000 observations des DPE, collectées par l’Ademe, sur la période de décembre 2021 à mars 2022 et des données fiscales. Au total, sur les 30 millions de résidences principales que compte la France au 1er janvier 2022, environ 5,2 millions de logements, soit 17 % du parc seraient des « passoires énergétiques » (étiquettes F et G du DPE). La date de construction du logement, sa taille, sa localisation, le caractère individuel ou collectif de l’habitat et le statut d’occupation figurent parmi les caractéristiques influant sur les performances énergétiques.

Principaux chiffres clés

 

 

Caractéristiques des résidences principales selon leurs étiquettes DPE (Données au 1er janvier 2022) - © SDES

Caractéristiques des résidences principales selon leurs étiquettes DPE (Données au 1er janvier 2022)

 

Répartition selon les étiquettes DPE de l’ensemble des résidences principales :

Classe A :2 %

Classe B : 3 %

Classe C : 24 %

Classe D : 32 %

Classe E : 22 %

Classe F : 10 %

Classe G : 7 %

 

À retenir :

En France, il y a 5,2 millions de passoires énergétiques (classes F et G).

 

Caractéristique des logements, selon le type de logements

 

Appartements

La classe D est majoritaire avec 33 % de logements

Classe F : 9 %

Classe G : 6 %

 

Maisons

La classe D est majoritaire avec 32 % de logements

Classe F : 12 %

Classe G : 8 %

 

À retenir :

On trouve davantage de passoires énergétiques (F et G) parmi les maisons individuelles (20 %) que dans les logements collectifs (15%).

 

Caractéristique des logements, selon la surface habitable

 

Moins de 30 m2

La classe E est majoritaire avec 29 % de logements

Classe F : 16 %

Classe G : 18 %

 

De 30 à 60 m2

La classe D est majoritaire avec 30 % de logements

Classe F : 12 %

Classe G : 9 %

 

De 60 à 100 m2

La classe D est majoritaire avec 33 % de logements

Classe F : 10 %

Classe G : 6 %

 

Plus de 100 m2

La classe D est majoritaire avec 34 % de logements

Classe F : 9 %

Classe G : 4 %

 

À retenir :

On trouve davantage de passoires énergétiques (F et G) parmi les logements de moins de 30 m2 (34 %).

 

Caractéristique des logements, selon la date de construction

 

Avant 1948

La classe E est majoritaire avec 28 % de logements

Classe F : 18,5 %

Classe G : 15 %

 

1948-1974

La classe D est majoritaire avec 32 % de logements

Classe F : 16 %

Classe G : 10 %

 

1975-1988

La classe D est majoritaire avec 41,5 % de logements

Classe F : 8 %

Classe G : 2 %

 

1989-2000

La classe D est majoritaire avec 44 % de logements

Classe F : 2 %

Classe G : 1 %

 

2001-2005

La classe C est majoritaire avec 47 % de logements

Classe F : 1 %

Classe G : 0,5 %

 

2006-2012

La classe C est majoritaire avec 55 % de logements

Classe F : 0,5 %

Classe G : 0,1 %

 

2013-2021

La classe C est majoritaire avec 48 % de logements

Classe F : 0,5 %

Classe G : 0,1 %

 

 

À retenir :

2/3 des logements sont classés D, E et F pour les constructions d'avant 1948 alors qu'après 2013, 2/3 des logements sont classés B et C. Depuis 2013, 17 % des nouveaux logements sont en classe A.

 

Caractéristique des logements, selon l’énergie de chauffage

 

Électricité

La classe D est majoritaire avec 32 % de logements

Classe F : 9 %

Classe G : 7 %

 

Gaz

La classe D est majoritaire avec 36 % de logements

Classe F : 9 %

Classe G : 3,5 %

 

Fioul

La classe E est majoritaire avec 26 % de logements

Classe F : 26 %

Classe G : 19 %

 

Bois

La classe D est majoritaire avec 31 % de logements

Classe F : 7 %

Classe G : 6 %

 

À retenir :

Les logements chauffés au fioul se situent à 71 % dans les classes E, F et G.

 

Caractéristique des logements, selon la catégorie urbaine

 

Zone rurale

La classe D est majoritaire avec 31 % de logements

Classe F : 13 %

Classe G : 9 %

 

Agglomération de moins de 100 000 habitants

La classe D est majoritaire avec 32 % de logements

Classe F : 11 %

Classe G : 7 %

 

Agglomération de plus de 100 000 habitants

La classe D est majoritaire avec 34 % de logements

Classe F : 9 %

Classe G : 4,5 %

 

Agglomération parisienne

La classe D est majoritaire avec 31 % de logements

Classe F : 13 %

Classe G : 11 %

 

À retenir :

La part de logements de classes F et G (passoires énergétiques) est plus élevée en zone rurale et dans l'agglomération parisienne.

Données

Données relatives à la consommation énergétique des logement au 1er janvier 2022.