Les Français et la nature (2020)

Environnement
Publié le 13/12/2021
Réalisée pour la première fois en 2020, l’enquête « Les Français et la nature » a pour objectif d’explorer en profondeur la place qu’occupe la nature dans l’imaginaire collectif et dans les préoccupations sociales.

Description de l’enquête

  • Objectifs

Complémentaire des indicateurs relatifs à l’état de la biodiversité, l'enquête vise à appréhender les représentations individuelles de la nature, en tenant compte de dimensions plus subjectives (attirance/rejet, passion/peur, savoirs/croyances...). Afin de mieux caractériser le profil des enquêtés, ce dispositif s’intéresse tout autant à leurs expériences passées, à leurs opinions présentes et à leurs perceptions du futur. De même, l’ancrage géographique et le lieu de résidence actuel des personnes interrogées ont fait l’objet d’une attention particulière, dans la mesure où la relation de la nature varie selon les territoires. En abordant une grande variété de thématiques et en laissant ouverte la définition même de la notion de nature, cette nouvelle enquête a pour ambition de collecter des données de référence sur ce sujet. Indirectement, c’est l’appropriation sociale de l’enjeu Biodiversité qu’il s’agissait d’interroger dans cette étude.

 

  • Thèmes abordés

L’enquête s’attache au préalable à caractériser ce que la notion de nature évoque du point de vue des personnes interrogées. Le questionnaire s’emploie par la suite à quantifier les niveaux de connaissance et de fréquentation de la nature. Au-delà des seuls facteurs sociodémographiques, l’enquête s’intéresse aussi au cadre de vie, aux expériences, aux appréhensions et aux usages de la nature des Français. En les interrogeant sur l’état de la nature et sur ce qu’il serait prioritaire de faire pour la protéger, cette enquête donne à voir leurs opinions sur une variété de sujets (rôle des aires protégées, attentes à l’égard des pouvoirs publics, sensibilité à l’égard de la condition animale…). Dans une dernière partie du questionnaire, l’accent est mis sur l’implication des citoyens en faveur de la nature. Sur cet aspect, les raisons de s’engager et les freins à l’action individuelle sont particulièrement interrogés.

 

  • Périodicité

L’enquête a été réalisée pour la première fois au printemps 2020.
Suite au bilan de ce dispositif, il pourra être envisagé de la reproduire à l’avenir.

 

  • Statut de l’enquête

Le projet d’enquête a obtenu le 3 avril 2019 un avis d’opportunité favorable suite à sa présentation devant la Commission Environnement et développement durable du Conseil national de l’information statistique (Cnis).
 

Méthodologie

  • Champ de l’enquête

L’enquête s’adresse aux individus âgés de 16 ans et plus, résidant en France.

 

  • Plan de sondage

L’enquête a été réalisée du 3 mars au 15 avril 2020 auprès d’un échantillon représentatif de la population nationale âgée de 16 ans et plus. Les 4 553 personnes interrogées ont été sélectionnées selon la méthode des quotas : sexe, âge, profession-catégorie socioprofessionnelle de la personne de référence du ménage, catégorie d’agglomération, zone géographique et nombre de personnes au sein du foyer. La collecte des données a été effectuée par Ipsos, pour le compte du Service des données et études statistiques.
En France métropolitaine, un échantillon de référence composé de 3 000 personnes a répondu au questionnaire.

Deux catégories de population ont par ailleurs été sur-échantillonnées :

Départements d’outre-mer (hors Mayotte) : 803 enquêtés

Communes métropolitaines situées (tout ou partie) dans des aires naturelles protégées : 750 enquêtés

Collecte des données

  • Mode de collecte

En France métropolitaine, les personnes interrogées ont répondu au questionnaire par internet.
À La Réunion, en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane, les enquêtés ont été interrogés par téléphone.

 

  • Qualité des données / Conditions d’utilisation

Dans la mesure où le biais de désirabilité est souvent plus élevé dans les enquêtes réalisées par téléphone, il est nécessaire de faire preuve de prudence au moment de comparer les données métropolitaines (collectées par Internet) et ultramarines (recueillies par téléphone). De plus, une large part des enquêtés des départements d’outre-mer a été interrogée après la mise en place d’un confinement de la population pour faire face à la pandémie de Covid-19, alors que seule une minorité des enquêtés résidant en métropole a répondu au questionnaire durant cette période de crise sanitaire. Même si cet effet de contexte semble réduit, il est impératif d’en tenir compte lors de l’analyse territoriale des données.


Un outil interactif de datavisualisation a été élaboré pour permettre un accès facilité aux données (voir ci-dessous). En complément, la base de données complète est disponible sur demande.

Questionnaire

D’une durée de 30 minutes, le questionnaire est globalement le même pour l’ensemble des enquêtés. Seules quelques modalités ont été modifiées pour tenir compte des spécificités territoriales des départements d’outre-mer.
Le questionnaire complet est consultable en ligne (onglet « 
Questionnaire »).

Organisme responsable

Ministère de la Transition écologique

Commissariat général au développement durable

Service des données et études statistiques (SDES)

Sous-direction de l'information environnementale