Les logements anciens

Logement
Publié le 24/10/2018
Toits des bâtiment de la rue Agrippa d'Aubigné
Toits des bâtiment de la rue Agrippa d'Aubigné
© Terra/Manuel Bouquet
Un logement ancien est un logement qui a déjà fait l’objet d’une première mutation. À ce titre, l’essentiel du parc de logements est ancien. Son analyse est donc cruciale dans l’analyse du marché du logement.
  • Hausse des droits de mutation : quel impact sur le marché de l'immobilier ?

    Accroche
    Entre 2014 et 2016, la plupart des départements ont choisi de relever leur taux de droits de mutation afin d’augmenter leurs ressources. Cette réforme fiscale échelonnée dans le temps permet de mesurer l’effet d’une telle taxe sur les volumes de vente et sur les prix suivant le degré de tension sur le marché immobilier local.
    L’impact de ce relèvement des droits de mutation a eu pour effet une diminution du volume des transactions uniquement dans les zones les moins tendues, suggérant une inélasticité très forte de la demande en marchés tendus. En outre, l’augmentation de la taxe a été entièrement supportée par l’acheteur quel que soit le degré de tension du marché.
  • Les mouvements des prix immobiliers dans l’ancien au cours des années 2000 : des marchés locaux différenciés

    Accroche
    Cette étude traite la question des mouvements de prix immobiliers au prisme des facteurs locaux qui peuvent influencer les comportements d'offre, de demande, de rareté et de valorisation des biens immobiliers. Le but de cette étude est d'apporter un complément aux traitements souvent macroéconomiques de la question des prix immobiliers en proposant des clés de lecture des caractéristiques et des mouvements de prix à l'échelle locale.
  • Immobilier ancien dans les années 2000 : les jeunes plus enclins à acheter pendant la période de hausse des prix

    Accroche
    L’augmentation des prix des logements dans les années 2000 n’a pas bouleversé la distribution des transactions entre particuliers dans l’immobilier ancien. Les particuliers vendent essentiellement au sein de leur génération et des générations plus jeunes. En outre, les moins de 45 ans achètent toujours plus qu’ils ne vendent contrairement aux plus de 45 ans. Cependant, ce comportement d’achat des jeunes générations se renforce entre 2000 et 2006, période de forte augmentation des prix. Dans le même temps, les prix à l’achat comme à la vente varient selon les générations.
  • Les marchés immobiliers dans l’ancien durant les années 2000 : des dynamiques locales fortement différenciées

    Accroche
    Les évolutions de prix des logements anciens sont très variées en France métropolitaine. Elles répondent à des logiques de marchés locaux. Toutefois, ces différents marchés locaux peuvent être rassemblés en groupes cohérents, selon leurs niveaux et leurs évolutions de prix, tant pour les maisons que pour les appartements. L’analyse de ces groupes permet d’identifier plusieurs formes de tension des marchés immobiliers anciens.

Aller plus loin