Les teneurs en nitrates augmentent dans les nappes phréatiques jusqu’en 2004 puis se stabilisent

Environnement
Publié le 17/05/2013
Les nitrates sont une des principales causes de dégradation de la qualité des eaux souterraines et principalement des nappes phréatiques, plus vulnérables. Ils proviennent essentiellement de pollutions diffuses agricoles et ont causé la fermeture de nombreux captages d’eau potable depuis les années 1990. Un nouvel indice national construit par le Service de l’observation et des statistiques (SDES) du ministère en charge de l’Écologie donne la tendance d’évolution des teneurs en nitrates dans les nappes, entre 1996 et 2011. Elles augmentent jusqu’en 2004 puis se stabilisent. Cette évolution générale masque des disparités régionales. Elles diminuent dans les nappes phréatiques de Bretagne où de très fortes teneurs persistent mais augmentent dans de nombreuses nappes du nord de l’Hexagone et dans des nappes encore peu contaminées du Massif central et de la Réunion.

Aller plus loin