Nitrates

Environnement
Publié le 01/10/2018
Rivière eutrophisée
© Terra/Laurent Mignaux
Issus essentiellement de l’élevage et de la fertilisation des terres agricoles, les nitrates figurent parmi les polluants les plus emblématiques des milieux aquatiques, que ce soient les cours ou plans d’eau et les eaux souterraines. Parmi les raisons liées à la qualité de l’eau, la teneur excessive en nitrates est la principale cause de fermeture de captages d’eau destinés à l’approvisionnement en eau potable. Leurs concentrations élevées dans les eaux superficielles peuvent provoquer une prolifération végétale, phénomène dit d’eutrophisation qui en appauvrit le milieu en oxygène, asphyxie la faune aquatique. Compte tenu des impacts des nitrates, leur présence dans les cours d’eau et dans les eaux souterraines fait l’objet de suivis réguliers qui n’ont cessé de se renforcer depuis le début des années 2000.
  • Les teneurs en nitrates augmentent dans les nappes phréatiques jusqu’en 2004 puis se stabilisent

    Accroche
    Les nitrates sont une des principales causes de dégradation de la qualité des eaux souterraines et principalement des nappes phréatiques, plus vulnérables. Ils proviennent essentiellement de pollutions diffuses agricoles et ont causé la fermeture de nombreux captages d’eau potable depuis les années 1990. Un nouvel indice national construit par le Service de l’observation et des statistiques (SDES) du ministère en charge de l’Écologie donne la tendance d’évolution des teneurs en nitrates dans les nappes, entre 1996 et 2011. Elles augmentent jusqu’en 2004 puis se stabilisent. Cette évolution générale masque des disparités régionales. Elles diminuent dans les nappes phréatiques de Bretagne où de très fortes teneurs persistent mais augmentent dans de nombreuses nappes du nord de l’Hexagone et dans des nappes encore peu contaminées du Massif central et de la Réunion.