Derniers résultats

Perturbateurs endocriniens : dans notre quotidien, mais aussi dans les milieux naturels

Environnement
Publié le 09/09/2022
Susceptibles de perturber le fonctionnement hormonal des êtres vivants, contribuant ainsi à la survenue de divers troubles et pathologies, les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques invisibles, inodores, présentes dans les espaces intérieurs, les objets du quotidien et l’alimentation. Diffusées dans l’environnement du fait des activités humaines, la surveillance de leur présence est hétérogène selon les milieux naturels (air, eau, sol), mais leur impact est réel, notamment sur la faune.

Données clés

Découvrez les principales données clés sur les perturbateurs endocriniens

Perturbateurs endocriniens : des substances rejetées dans l'environnement qui interfèrent avec notre système hormonal. - © SDES

Les principales glandes endocriniennes du corps sont :

  • L’hypothalamus
  • L’hypophyse
  • La Thyroïde / les parathyroïdes
  • Les Surrénales
  • Le Pancréas
  • Les Ovaires / les testicules

Ces glandes peuvent êtres perturbées (affectant l’état de santé de l’Homme) par ce que l’on appelle des perturbateurs endocriniens.

Nous avons regroupé trois grandes familles de sources d’exposition aux perturbateurs :

  • Les perturbateurs provenant de l’agriculture (les pesticides par exemple)
  • Les perturbateurs provenant de l’industrie, de la voiture ou de nos modes de chauffage (PCB, HAP, Dioxine ou Furane…)
  • Les perturbateurs provenant de nos maisons, de nos objets du quotidien ou de notre alimentation (additifs alimentaires, conservateurs, antibactériens, Bisphénols, Phtalates, retardateurs de flammes, composés perfluorés, Alkylphénols…)

Ces perturbateurs peuvent entrer dans notre corps, via le nez, la bouche ou la peau.

Aller plus loin