Près de 300 000 hectares mobilisés par les stations de ski au cœur d'espaces naturels

Environnement
Publié le 22/07/2020
En 2017, l’emprise au sol des stations de ski, estimée par le Service des données et études statistiques (SDES),couvre une surface de près de 300 000 hectares. Bien que réparties sur l’ensemble des massifs métropolitains, elles sont particulièrement présentes dans les massifs de haute montagne, en particulier dans les Alpes. Les stations de ski étant construites, par essence, au sein d’espaces naturels, les aménagements qu’elles engendrent ne sont pas sans impact sur l’occupation du sol. Le taux d’imperméabilisation des sols y est supérieur à la moyenne des communes de montagne. Par ailleurs,les nombreuses interactions avec des aires protégées et des espaces naturels remarquables impliquent une vigilance particulière concernant la biodiversité environnante.

Méthodologie

S'informer sur la méthodologie utilisée pour la géolocalisation des stations de ski et l'identification des communes supports de stations.

Données

Le fichier "BDStations_web_08_09_20" est une base de données dont les sources sont indiquées dans l'onglet Métadonnées, et qui indique, pour chaque station de ski française, son nom et code, le massif où elle est située, ses coordonnées géographiques (X/Y), si son emprise au sol a pu être calculée (1) ou si elle n'a pas pu l'être (0). Lorsque son emprise au sol a pu être calculée, elle est indiquée, ainsi que le taux d'imperméabilisation de cette emprise (par catégories). La taille des stations de ski a été calculée en se basant sur l’intensité du moment de puissance (grandeur conventionnelle fournie pour chaque remontée mécanique, correspondant au produit du débit horaire autorisé de l’appareil (exprimé en skieurs/heure) par son dénivelé (mesuré en km) de leurs remontées mécaniques). Les stations de ski ont ensuite été réparties en quatre groupes en fonction de leur moment de puissance, selon la classification opérée par Domaines skiables de France, chambre professionnelle des opérateurs de domaines skiables.

Le fichier "BD_ComSupp_web_vf" est une base de données sur les communes support de station dont les sources et les variables sont décrites dans l'onglet Métadonnées. Une commune support de station est définie comme une commune d’implantation d’au moins une remontée mécanique en exploitation répertoriée  dans  la  base  Cairn  du  Service  technique  des remontées mécaniques et des transports guidés (STRMTG) ou possédant au moins un domaine de ski nordique identifié dans le recensement des équipements sportifs (RES). La classification du moment de puissance, non précisée dans les métadonnées, est faite en quatre catégories : faible si le moment de puissance est inférieur à 2500 km.skieurs/h, moyen s'il est supérieur à cette valeur et inférieur à 6000 km.skieurs/h, fort s'il est compris entre 6000 et 15000 km.skieurs/h et très fort s'il est supérieur à 15000 km.skieurs/h