Derniers résultats

Rapport du compte du logement 2019

Logement
Publié le 17/12/2020
En 2019, la dépense de l’ensemble des agents économiques dans le domaine du logement s’établit à 522 milliards d’euros, en légère accélération par rapport à 2018 (+ 3,0 % après + 2,2%). Cette évolution s’explique autant par le dynamisme de l’investissement en logement que par la progression des dépenses courantes. Parallèlement, 38,5 milliards d’euros ont été apportés en soutien au logement sous forme de versements et de réductions de dépenses. Ce montant poursuit son repli (- 4,0 %, après - 4,1 %), principalement sous l’effet du recul des avantages fiscaux et de la diminution des avantages de taux dans un contexte de baisse des taux d’emprunt.

Housing accounts 2019
Spending by all economic agents in the housing sector stood at 522 billion euro in 2019, after a slight acceleration compared to 2018 (+ 3.0% after + 2.2%). This development can be explained both by strong investments in housing and the growth of current expenditure. At the same time, 38.5 billion euro was spent in the form of subsidies or expenditure reductions to support the housing sector. This amount has continued to fall (- 4.0% after - 4.1%), mainly due to the drop of tax benefits and interest rate benefits in a declining rate environment.

Le rapport du compte du logement détermine, pour l’ensemble des logements et des locaux d’hébergement, la dépense de logement, présente la place du logement dans l’économie et décrit l’état du parc de logements, son mode d’occupation et son évolution, pour l’année 2019. Ce rapport est destiné à éclairer le Gouvernement et le Parlement.

 

Résumé

– Contexte macroéconomique et principales évolutions des dépenses et des aides pour le logement

En 2019, dans un contexte économique plutôt favorable, la hausse de la dépense de l’ensemble des agents économiques dans le domaine du logement accélère légèrement : + 3,0 %, après + 2,2 % en 2018. Cette évolution s’explique par la progression dynamique de l’investissement en logement et, dans une moindre mesure, des dépenses courantes. Après un net ralentissement en 2018, le développement de l’activité immobilière accélère sensiblement (+ 8,2 %, après + 3,9 %), à la faveur d’une forte accélération des acquisitions dans l’ancien tandis que l’investissement en logement neuf continue de progresser sur un rythme soutenu. Les aides au logement poursuivent leur repli (- 4,0 %, après - 4,1 %), du fait du recul des avantages fiscaux et de la poursuite de la forte baisse des avantages de taux.

– Les dépenses courantes

Les dépenses courantes couvrent l’ensemble des dépenses supportées par les ménages pour se loger (loyers, charges et redevances pour les personnes logées dans les locaux d’hébergement). En 2019, cette dépense s’élève à 371,7 milliards d’euros, dont 362,4 milliards d’euros pour les 36,8 millions de logements ordinaires et 9 milliards d’euros pour les locaux d’hébergement collectif accueillant 1,2 million de personnes.

– L'activité immobilière

L’activité immobilière comprend trois types d’opérations : l’investissement en logements neufs, les travaux d’amélioration et les transactions sur les logements d’occasion. Après un net ralentissement en 2018 pour les trois composantes, l’activité immobilière accélère de nouveau (+ 8,2 % en 2019, après + 3,9 % en 2018), portée principalement par les transactions dans l’ancien, qui atteignent un niveau historique.

– Les aides au logement

Les aides au logement représentent l'ensemble des avantages financiers (versements ou réductions de dépenses) accordés aux consommateurs ou producteurs de service de logement. Elles aident les premiers à se loger et les seconds à investir dans la construction de logements neufs et dans l'amélioration de la qualité des logements existants. Essentiellement financées par la puissance publique (État et collectivités territoriales), ces aides représentent en 2019 38,5 milliards d'euros.

Données

Le compte satellite du logement retrace, de 1984 à 2019, l'ensemble des dépenses liées au logement, effectuées par tous les acteurs économiques : ménages, personnes morales, État.

Ces données sont disponibles selon trois formes :

  • Données des graphiques et des tableaux présentés dans le rapport
  • Séries longues des tableaux synthétiques du compte :
    • Consommation associée au service de logement
    • Compte des producteurs de service de logement
    • Acquisitions de logements et travaux
    • Financement des acquisitions de logements et des travaux
    • Aides au logement
    • Circuits de financement
    • Parc de logements ordinaires
  • Une application permet d'explorer, de visualiser (outils de data visualisation) et de télécharger tout ou partie de ces données :
    • un accès Séries brutes permet d'afficher les données, par filière de production de service de logement et type de dépense
    • un accès Indicateurs propose un tableau de bord pour chacune des filières et chacun des types de dépense.

Archives

Les rapports de la Commission des comptes du logement des années 2007 à 1964 sont accessibles sur la bibliothèque numérique de l'Insee.