A B C D E F G H I K L M N O P R S T U V Z
  • Parc national

    Dispositif protégeant des territoires exceptionnels en leur zone centrale (en général inhabitée ou faiblement peuplée), tout en favorisant le développement économique, social et culturel de leur zone périphérique.
  • Parc naturel marin (PNM)

    Outil de gestion du milieu marin, créé par la loi du 14 avril 2006, ayant pour objectif de contribuer à la protection, à la connaissance du patrimoine marin et de promouvoir le développement durable des activités liées à la mer.
  • Parc naturel régional (PNR)

    Le Parc naturel régional est un espace qui a pour objectif de protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités. Peut être classé “Parc naturel régional” un territoire à dominante rurale dont les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel sont de grande qualité, mais dont l’équilibre est fragile. Un Parc naturel régional s’organise autour d’un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine naturel et culturel.
  • Parc roulant

    À compter de l’année 2020, le SDES publie des données relatives aux parcs de véhicules en circulation et non plus une estimation basée uniquement, et donc tronquée sur l’âge des véhicules.
    Les données sont issues des immatriculations du système d’immatriculation des véhicules (SIV) et enrichies avec les données issues des contrôles techniques, que l’Utac recueille auprès des centres agréés.
  • Particules PM10 et PM2,5

    Les particules de diamètre inférieur à 10 µm (PM10) et inférieur à 2,5 µm (PM2,5) peuvent être émises directement dans l'air par des activités anthropiques (industrie, résidentiel, agriculture, transports) et par des sources naturelles (feux de forêt, éruptions volcaniques...). Des particules peuvent également se former directement dans l'atmosphère par réactions physico-chimiques entre des polluants déjà présents dans l'atmosphère.
  • Passe à poissons

    Dispositif permettant aux poissons de franchir un obstacle créé par l'Homme sur un cours d'eau, tel qu'un barrage ou un seuil. Souvent construite pour les poissons migrateurs amphihalins, la passe sert à de nombreuses autres espèces.
  • Pesticides

    Substances ou produits « destinés à lutter contre les organismes jugés nuisibles », qu'il s'agisse de plantes, d'animaux, de champignons ou de bactéries. Ils peuvent être classés par type d’usage  (herbicides, insecticides, fongicides, nématicides, rotondicides, etc.), par famille chimique ou encore par mode d’action.
  • Pétrole

    Huile minérale naturelle, mélange complexe d’hydrocarbures liquides (éléments chimiques contenant de l’hydrogène de carbone) qui se forme naturellement dans des nappes souterraines présentes dans les roches sédimentaires.
  • Phycotoxicité

    Toxicité liée à une toxine produite par les algues provoquant le plus souvent des intoxications alimentaires.
  • Phyto-écologie

    Étude des rapports entre l'environnement et la végétation.
  • Piège photographique

    Dispositif permettant de faire des photographies d'êtres vivants sans intervention humaine.
  • Piézomètre

    Point d'accès à la nappe d’eau souterraine (puits ou forage) permettant un suivi de cette dernière.
  • Pinnipèdes

    Mammifère marin, à corps fusiforme protégé du froid par une épaisse couche de graisse tels que le morse, l'otarie ou encore le phoque.
  • Plan de gestion

    Document définissant les enjeux et objectifs de gestion d'un espace naturel protégé ou d'un espace géré de manière différencié.
  • Plan de prévention des risques naturels

    Plans élaborés par les services déconcentrés sous la direction du préfet visant à réduire les dommages humains et économiques engendrés par les catastrophes naturelles. Ils sont principalement axés sur la limitation des enjeux dans les zones exposées et la diminution de la vulnérabilité.
  • Plan national d'action (PNA)

    Document d'orientation non opposable visant à définir les actions nécessaires à la conservation et à la restauration des espèces les plus menacées afin de s'assurer de leur bon état de conservation. Ils répondent aux exigences des directives européennes « Oiseaux » et « Habitat, Faune, Flore » qui engagent au maintien et/ou à la restauration des espèces d'intérêt communautaire dans un bon état de conservation.
  • Plantes vasculaires

    Végétal à tige, feuilles et racines qui possède des vaisseaux servant à la circulation de l'eau.
  • Points chauds de biodiversité

    Zone biogéographique, terrestre ou marine, possédant une grande richesse de biodiversité particulièrement menacée par l'activité humaine.
  • Polluants atmosphériques

    Les polluants atmosphériques émis majoritairement par les transports sont les oxydes d'azote (NOx), le cuivre (Cu), le zinc (Zn) et le plomb (Pb). Les transports émettent également d'autres polluants mais dans des proportions plus faibles : par exemple des particules de diamètre inférieur à 10 µm (PM10), inférieur à 2,5 µm (PM2,5) et inférieur à 1 µm (PM1).
  • Pollution

    Situation constatée montrant la présence de polluants dans un milieu, suite à l’introduction, directe ou indirecte par l’activité humaine, de substances susceptibles de contribuer ou de causer un danger pour la santé de l’homme, des détériorations aux écosystèmes ou aux biens matériels, ou une entrave à un usage légitime de l’environnement. La pollution peut être historique ou nouvelle, résultant d’une activité humaine passée ou récente, ou encore résiduelle, subsistant dans un milieu déterminé après réhabilitation.
  • Pollution acide

    Retombée au sol de composés acidifiants ou acides sous l'effet des vents et des précipitations. Les oxydes de soufre et d’azote ainsi que l'ammoniac sont en cause dans cette pollution qui peut toucher des zones très éloignées des sources d’émission. D’autres polluants, comme l’acide chlorhydrique, participent également à l’acidification mais n’interviennent que marginalement du fait de leur faible niveau d’émission comparé aux autres substances. La pollution acide modifie les équilibres chimiques des milieux naturels : cours d’eau, lacs, sols, forêts.
  • Pompages

    Les centrales hydro-électriques, en plus de la production d'énergie à partir de l'écoulement naturel, peuvent disposer d'un mode pompage : lorsque la consommation est basse, par exemple la nuit, elles utilisent de l'électricité pour pomper de l'eau et la monter dans un réservoir. Cette eau est relâchée, en mode turbinage, lors des pics de consommation. Le pompage permet ainsi de stocker de l'énergie en période de coûts bas, pour en disposer dans les périodes de coûts élevés.
  • Population

    Ensemble d'individus ou d'éléments partageant une ou plusieurs caractéristiques qui servent à les regrouper.
  • Pouvoir calorifique supérieur (PCS), pouvoir calorifique inférieur (PCI)

    "Le pouvoir calorifique supérieur (PCS) donne le dégagement maximal théorique de la chaleur lors de la combustion, y compris la chaleur de condensation de la vapeur d’eau.
    Le pouvoir calorifique inférieur (PCI) n’inclut pas la chaleur de condensation de l’eau supposée restée à l’état de vapeur à l’issue de la combustion. "
  • Pouvoir ou potentiel de réchauffement global

    Coefficient permettant, sur une durée de vie donnée, de comparer les contributions des différents gaz à effet de serre sur le réchauffement climatique. La période retenue est généralement 100 ans. L'impact des différents gaz à effet sur le système climatique dépendent de leur durée de vie dans l'atmosphère et de leur capacité à retenir une partie des rayonnements solaires dans l'atmosphère. Cent ans est l'horizon temporel le plus couramment utilisé. À cette échelle, lorsque le PRG du CO2 est basé à 1, celui du CH4 est égal à 25 et celui du N2O à 298.
  • Précipitations efficaces (ou pluies efficaces)

    Quantité d'eau fournie par les précipitations qui reste disponible, à la surface du sol, après soustraction des pertes par évapotranspiration réelle.
  • Principe de participation

    Principe selon lequel le corps social est pleinement associé à l'élaboration de projets et de décisions publics ayant une incidence sur l'environnement, et dispose d'une possibilité de recours une fois la décision prise.
  • Principe de précaution

    Principe selon lequel l'éventualité d'un dommage susceptible d'affecter l'environnement de manière grave et irréversible appelle, malgré l'absence de certitudes scientifiques sur les risques encourus, la mise en œuvre de procédures d'évaluation des risques et l'adoption de mesures provisoires et proportionnées au dommage envisagé.
  • Principe de prévention

    Principe selon lequel il est nécessaire d'éviter ou de réduire les dommages liés aux risques avérés d'atteinte à l'environnement, en agissant en priorité à la source et en recourant aux meilleures techniques disponibles.
  • Principe du pollueur-payeur

    Principe, à l'origine de dispositions juridiques, selon lequel les frais engagés pour prévenir, réduire ou combattre une pollution ou toute autre atteinte à l'environnement sont à la charge de celui qui en est reconnu responsable.
  • Production brute d'électricité

    Production mesurée aux bornes des groupes de centrales. Elle inclut par conséquent la consommation des services auxiliaires et les pertes dans les transformateurs des centrales.
  • Production nette d'électricité

    Production mesurée à la sortie des centrales, c'est-à-dire déduction faite de la consommation des services auxiliaires et des pertes dans les transformateurs des centrales.
  • Productivité matières

    Rapport entre le PIB (exprimé en volume, i.e. hors évolution des prix) et la consommation intérieure apparente de matières de l’économie. Cet indicateur exprime le PIB généré en moyenne pour chaque unité de matières consommée (voir consommation intérieure apparente de matières).
  • Produit adapté

    Produit n'ayant pas une finalité environnementale, mais dont l'impact sur l’environnement est meilleur que le produit de référence.
  • Produit phytosanitaire

    Produit chimique utilisé pour soigner ou prévenir les maladies des organismes végétaux.
  • Produits phytopharmaceutiques ou phytosanitaires

    Produit dont l'objectif est de protéger les végétaux cultivés des agresseurs (insectes, champignons, limaces etc.) et de lutter contre les plantes indésirables. Ils sont utilisés en milieu agricole mais également pour l’entretien des voiries ou par les jardiniers amateurs.
  • Programme STOC (Suivi temporel des oiseaux communs)

    Programme de science citoyenne de suivi des populations d'oiseaux en France permettant la production d'indices (ou indicateurs) d'évolution annuelle de l'abondance de différentes espèces d'oiseaux communs.
  • Protection de l'environnement

    Action visant à prévenir, réduire les émissions de polluants et les autres dégradations causées à l’environnement.
  • Puissance installée ou puissance maximale nette dans une centrale thermique

    Somme des puissances maximales nettes (mesurées aux bornes de sortie des centrales) réalisables par chaque centrale en marche continue pendant une période de marche prolongée. Cette puissance est établie en tenant compte des conditions climatiques moyennes relatives au site.
  • Puits de carbone

    Système naturel ou artificiel permettant de capter et de stocker une quantité significative de dioxyde de carbone (CO2), de manière à en limiter la concentration dans l'atmosphère.