A B C D E F G H I K L M N O P R S T U V Z
  • Radon

    Gaz radioactif naturellement présent dans les sols développés dans certaines roches (granit, gneiss, volcaniques acides). Le radon migre dans les sols depuis la roche jusqu’à l’atmosphère et peut s’accumuler à l’intérieur des bâtiments.
  • Recherche et développement (RetD)

    Travaux de création entrepris de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances, y compris la connaissance de l’homme, de la culture et de la société, ainsi que l’utilisation de cette somme de connaissances pour de nouvelles applications.
  • Récupération des déchets

    Opération de collecte et de tri des déchets, en vue du réemploi ou du recyclage de produits et de matériaux.
  • Recyclage et valorisation des déchets 

    Toute opération de valorisation par laquelle les déchets, y compris les déchets organiques, sont retraités en substances, matières ou produits aux fins de leur fonction initiale ou à d'autres fins. Les opérations de valorisation énergétique des déchets, celles relatives à la conversion des déchets en combustible et les opérations de remblaiement ne peuvent pas être qualifiées d'opérations de recyclage (Source : code de l’Environnement).
  • Réemploi 

    Toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus.
  • Référentiel taxonomique

    Dictionnaire de données qui a trait aux données caractéristiques des taxons.
  • Région biogéographique

    Zone géographique climatiquement et écologiquement homogène du point de vue des formations végétales et des températures. Sur le territoire de la France métropolitaine, on distingue six grandes régions biogéographiques : atlantique (marine et terrestre), continentale, méditerranéenne (marine et terrestre) et alpine.
  • Remembrement

    Aménagement foncier qui consiste à grouper de petites parcelles, pouvant appartenir à différents propriétaires, en parcelles plus grandes, de manière à obtenir une utilisation plus rationnelle et plus rentable des sols.
  • Réseau de contrôle et de surveillance (RCS)

    Réseau permettant d’évaluer l’état général des eaux et son évolution au niveau d’un bassin (ayant pour année de référence, 2007). Le réseau est constitué de stations de mesures représentatives du fonctionnement global de la masse d’eau et a pour vocation d’être pérenne.
  • Réseau de contrôle opérationnel (RCO)

    Réseau permettant d’assurer le suivi de toutes les masses d’eau identifiées comme risquant de ne pas atteindre le bon état en 2015 (masses d’eau ayant obtenu un report ou une dérogation d’objectif de bon état pour 2021 ou 2027).
  • Réseau de mesures de la qualité des sols (RMQS)

    Outil de surveillance des sols à long terme. Il s’agit d’un réseau scientifique et technique d’étude et de suivi de sites témoins consacré à l’évaluation et au suivi de la qualité des sols agricoles.
  • Réserve naturelle

    Partie du territoire où la conservation de la faune, de la flore, du sol, des eaux, des gisements de minéraux et de fossiles et, en général, du milieu naturel présente une importance particulière. On distingue les réserves naturelles nationales (RNN), les réserves naturelles de la collectivité territoriale de Corse (RNC) et les réserves naturelles régionales (RNR).
  • Réservoir de biodiversité

    Territoire doté d’une biodiversité particulièrement riche, dans lequel les espèces trouvent des conditions favorables pour se développer, se disperser et coloniser d’autres territoires.
  • Réservoir utile en eau des sols

    Maximum d’eau disponible pour les plantes qu’un sol peut contenir.
  • Résilience

    Capacité d'un écosystème à résister et à survivre à des altérations ou à des perturbations affectant sa structure ou son fonctionnement, et à trouver, à terme, un nouvel équilibre.
  • Ressource halieutique

    Ressource vivante (animale et végétale) des milieux aquatiques marins ou dulçaquicoles (eau douce) exploitées par l'homme (pêche, aquaculture).
  • Ressources naturelles

    Sources de matière et d’énergie accessibles économiquement dans l’environnement naturel sous forme primaire avant leur transformation par l’activité humaine.
  • Ressources naturelles non renouvelables

    Ressources se présentant dans la nature sous forme de stocks finis d’un point de vue physique. Ces ressources comprennent principalement les minerais (argent, cuivre, fer,...), les minéraux (argiles, calcaire, silice, …), les combustibles fossiles (charbon, gaz, pétrole, tourbe) et l’eau des aquifères fossiles.
  • Ressources naturelles renouvelables

    Ressources ayant une capacité de reproduction propre permettant leur renouvellement à une échelle de temps qui est significative du point de vue économique. Elles comprennent les espèces végétales et animales, l’eau (hors aquifères fossiles), l’atmosphère terrestre et la lithosphère (croûte terrestre contenant le substrat minéral qui permet la reconstitution des sols). Certaines de ces ressources, bien que renouvelables, sont elles aussi susceptibles d’épuisement, dans le cas où le prélèvement exercé par l’activité humaine excède leurs capacités naturelles de renouvellement.
  • Retrait-gonflement des argiles

    Mouvements de terrain naturels lents à l’origine d’une déformation progressive du sol ou du sous-sol riches en argiles dites gonflantes. Ces argiles se rétractent lors des périodes de sécheresse et gonflent par réhydratation après de très fortes pluies. Ce phénomène d’alternance de retrait et de gonflement du sol peut provoquer des désordres dans les bâtiments, principalement dans les maisons individuelles aux structures légères particulièrement vulnérables en raison de fondations généralement superficielles.
  • Réutilisation 

    Toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui sont devenus des déchets sont utilisés de nouveau (code de l’Environnement).
  • Ripisylve

    Ensemble des formations boisées, buissonnantes et herbacées présentes sur les rives d'un cours d'eau, d'une rivière ou d'un fleuve.
  • Risque majeur

    Possibilité que se produise un événement naturel ou technique spécifique ayant des conséquences graves pour les populations ou sur l'environnement.
  • Risque naturel majeur

    Risque lié à un aléa d'origine naturelle dont les effets prévisibles mettent en jeu un grand nombre de personnes, des dommages importants et dépassent les capacités de réaction des instances directement concernées.
  • Risques climatiques

    Parmi les impacts du changement climatique, trois types à l’origine de risques naturels peuvent être retenus : l’augmentation des événements météorologiques extrêmes (vagues de chaleur, inondations côtières, submersions marines, sécheresse, etc.), la hausse du niveau marin, pouvant être à l’origine d’inondations de certaines zones côtières et l’aggravation et l’extension des zones exposées au risque des feux de forêts.