Derniers résultats

Commercialisation des logements neufs - Résultats au premier trimestre 2019

Logement
Publié le 15/05/2019
Au cours du premier trimestre 2019, 30 900 logements neufs ont été vendus, soit un niveau comparable à celui observé au premier trimestre 2018 (- 0,4 %). Les réservations se replient dans l’individuel (- 8,1 %) et sont stables dans le collectif (+ 0,2 %).
Dans le même temps, les mises en vente se maintiennent à un niveau bas depuis le troisième trimestre 2018 (moins de 30 000 logements par trimestre). Elles se réduisent encore par rapport au quatrième trimestre 2018 (- 10,9 %), pour atteindre 23 900 logements. Cette baisse concerne aussi bien les maisons individuelles (- 33,2 %) que les appartements (- 8,8 %). La contraction plus marquée de l’offre que de la demande a pour conséquence une baisse de l’encours de logements, qui s’établit à son niveau de début 2017.
Le prix moyen des logements neufs est en hausse par rapport au premier trimestre 2018 : + 3,1 % pour le collectif et + 3,7 % pour les maisons individuelles.

Données

  • Données nationales et régionales sur la commercialisation de logements neufs : mises en ventes, réservations, encours de logements proposés à la vente, prix de vente moyens des logements neufs selon le type (appartements et maisons individuelles).

 

  • Données par zonage :

Le zonage A/B/C (datant d’octobre 2014) est un découpage administratif du territoire permettant de moduler des dispositifs d’aide à la pierre. Les zones A et A bis réunissent Paris, une grande partie de l’Île-de-France, de la Côte d’Azur et de la zone frontalière suisse. La zone B1 regroupe les autres grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants. La zone B2 et C comprend le reste du territoire.

Méthodologie

S'informer sur la méthodologie

Aller plus loin