Prix de l'énergie

Énergie
Publié le 09/07/2024
Prix de l'énergie - © Pixabay
Présentation des données, des statistiques et des analyses sur les prix de l'énergie.
Les prix du gaz et de l’électricité font notamment l’objet chacun d’une publication annuelle. En outre, un chapitre du bilan annuel de l’énergie est consacré aux prix et, au niveau infra-annuel, des informations sur les prix sont diffusées dans la note de conjoncture trimestrielle et les données mensuelles de conjoncture.
  • Les prix des produits pétroliers en 2023 : les prix baissent mais restent à un niveau élevé

    Accroche
    En 2023, le cours du baril de Brent est relativement stable, autour de 82 $ en moyenne, soit une baisse de 18 % par rapport à l’année 2022 marquée par une forte augmentation suivie d’un reflux. Le prix du pétrole brut importé par la France diminue de 22 % tandis que le prix des importations de produits pétroliers raffinés, majoritairement constituées de gazole et de fioul domestique, baisse de 18 %. Les prix à la consommation des carburants restent à des niveaux élevés (- 3 % pour le gazole, + 4 % pour les supercarburants), en lien notamment avec la fin des remises à la pompe de l’État et de certains opérateurs privés introduites en 2022 en réponse à la forte hausse des carburants.

  • Bilan énergétique de la France en 2023 - Données provisoires

    Accroche
    En 2023, la production primaire d’énergie rebondit de 13,3 % en raison d’une meilleure disponibilité des réacteurs nucléaires que l’année précédente. La consommation primaire, qui correspond à la demande intérieure d’énergie, demeure contenue (+ 1,7 %) malgré la hausse des pertes de chaleur associées à la production nucléaire. En effet, la consommation finale d’énergie, après transformation et usages internes de la branche énergie, baisse de 2,6 % dans un contexte de niveau élevé des prix des énergies et de promotion de la sobriété. L’industrie en particulier réduit nettement sa consommation à usage énergétique (- 5,1 %) alors que la production manufacturière est stable. La consommation du résidentiel et du tertiaire baisse également (- 2,5 %), malgré des températures automnales un peu moins clémentes qu’en 2022.

  • Bilan énergétique de la France pour 2022

    Accroche
    En 2022, production et consommation d’énergie primaire diminuent (respectivement - 17,7 % et - 10,2 %) en raison principalement de la chute de la production nucléaire, qui atteint son plus bas niveau depuis 1988, et de températures hivernales clémentes.
    Le taux d’indépendance énergétique, ratio de la consommation et de la production primaires, diminue de 4,6 points, pour s’établir à 50,6 %.
    Le déficit des échanges physiques d’énergie s’accroît de 7,0 %. Pour la première fois depuis 1980, la France est importatrice nette d’électricité.
    La consommation finale à usage énergétique diminue de 4,5 % sur un an à climat réel, mais est quasi stable à climat corrigé (- 0,5 %). Elle diminue dans le résidentiel, le tertiaire et l’industrie mais progresse dans les transports à la faveur de la levée totale des restrictions de circulation liées à la crise sanitaire.

  • Prix de l'électricité en France et dans l'Union européenne en 2022

    Accroche
    En 2022, le prix moyen de l’électricité pour les ménages français augmente de 7,0 %, à un rythme supérieur à l’évolution des prix à la consommation (+ 5,2 %). La hausse a été toutefois contenue par la mise en place du bouclier tarifaire. Avec la hausse de 14 % du prix moyen TTC de l’électricité pour les ménages européens, les ménages français paient l’électricité 22 % moins cher que la moyenne européenne, un écart supérieur à 2021 (17 %). En 2022, le prix de l’électricité hors TVA et hors aides au guichet pour les entreprises françaises augmente quant à lui de 23,4 %, les entreprises consommant les plus gros volumes connaissant les augmentations les plus fortes. Dans un contexte de hausse de 49 % du prix moyen de l’électricité dans l’Union européenne, les entreprises françaises paient l’électricité 35 % moins cher que la moyenne européenne (contre 21 % en 2021).

  • Prix du gaz naturel en France et dans l'Union européenne en 2022

    Accroche
    En 2022, dans un contexte d’augmentation des prix du gaz sur les marchés de gros, le prix moyen toutes taxes comprises du gaz naturel facturé aux ménages français s’élève à 96 €/MWh PCS (pouvoir calorifique supérieur), en forte augmentation par rapport à 2021 (+ 25 %). La hausse a toutefois été contenue par la mise en place du bouclier tarifaire, intervenue en fin d’année 2021. Dans un contexte de hausse de 40 % du prix moyen du gaz pour les ménages européens, le prix payé par les ménages français est, pour la première fois depuis dix ans, inférieur à la moyenne européenne. Pour les entreprises, le prix hors TVA du gaz s’est fortement accru en France en 2022 (+ 67 %). La hausse a été particulièrement forte pour les entreprises grosses consommatrices de gaz qui payent désormais un prix proche de celui des petits consommateurs.

  • Bilan énergétique de la France en 2022 - Synthèse

    Accroche
    En 2022, la production d’énergie primaire de la France chute de 18 % en raison notamment de la faible disponibilité des centrales nucléaires. La consommation primaire d’énergie diminue également (- 10 %) du fait de la moindre production nucléaire, de températures hivernales clémentes et, dans une moindre mesure, d’efforts de sobriété. Corrigée des variations climatiques, la consommation d’énergie finale est quasi stable (- 0,5 %). Elle diminue dans le résidentiel, le tertiaire et l’industrie mais progresse dans les transports. Dans le contexte de la guerre en Ukraine, l’énergie voit ses prix flamber sur les marchés. La mise en place du bouclier tarifaire et des mesures de soutien aux entreprises permet de limiter, sans toutefois totalement l’annuler, la transmission de ces hausses de prix aux consommateurs finaux. Tous secteurs confondus, les prix de l’énergie pour un usage énergétique progressent de 29 % sur un an.

  • Prix du gaz et de l’électricité au premier semestre 2022

    Accroche
    Dans un contexte de forte évolution des prix sur le marché de gros, les prix de l’électricité et du gaz aux clients finaux augmentent nettement au 1er semestre 2022, quelle que soit leur catégorie. Entre le 1er semestre 2021 et le 1er semestre 2022, les prix moyens pour les entreprises s’accroissent ainsi de 31 % pour l’électricité et de 103 % pour le gaz. Les entreprises les plus consommatrices, plus sensibles au prix de marché subissent des évolutions encore plus fortes. Du fait notamment des boucliers tarifaires mis en place et de l’inertie des contrats, la hausse des prix est importante toutefois plus modérée pour les ménages : + 7 % pour l’électricité et + 22 % pour le gaz.
  • Données mensuelles de l'énergie

    Accroche
    Principales données mensuelles de conjoncture, relatives à la production, la consommation, les importations, les exportations, ainsi que les prix et la facture des principales formes d’énergie qui sont l'électricité, le gaz, les produits pétroliers, le chauffage urbain et le bois.

    Dernière mise à jour le 05 juillet 2024.

Données et publications