Autres transports de marchandises

Transports
Publié le 04/12/2018
Cargo porte-conteneurs sur un fleuve - © © Pixabay
Le transport routier de marchandises représente 89 % du transport terrestre hors oléoducs. La part du transport ferroviaire a fortement baissé entre 2000 et 2011, passant de 16,8 % en 2000 à 9,9 % en 2011. Depuis, elle est quasi stable à ce niveau, sauf en 2015 où elle était repartie à la hausse. La part du fluvial, qui avait légèrement progressé entre 2006 et 2010, passant de 2,1 à 2,4 %, s’était stabilisée à ce niveau jusqu’en 2015. En 2016 et 2017 elle décroît en raison de la baisse structurelle du transport de combustibles minéraux.
  • Indices des prix du transport de fret et de l'entreposage au deuxième trimestre 2022

    Accroche
    Au deuxième trimestre 2022, les prix s’élèvent fortement dans le transport aérien (+ 7,7 %) et le transport maritime (+ 6,1 %) tandis qu’ils augmentent de façon plus modérée dans le transport routier (+ 4,8 %), le transport fluvial (+ 3,9 %) et l’entreposage (+ 1,4 %). À l’inverse, les prix du transport ferroviaire baissent légèrement (- 0,4 %) tandis que ceux de la manutention (- 0,1 %) sont quasi stables.

  • Le transport de marchandises en 2020

    Accroche
    Dans le contexte de la crise sanitaire et des confinements, le transport terrestre de marchandises est en net repli de 4,3 % en 2020 après une hausse de 2,8 % en 2019. Il s’élève ainsi à 324,2 milliards de tonnes kilomètres en 2020. L’activité se contracte pour tous les modes, en particulier celle du transport routier par poids lourds, principal poste des transports terrestres, qui diminue de 3,7 % en 2020. Le transport ferroviaire de marchandises est également en forte baisse (- 7,8 %), ainsi que le transport fluvial (- 11,4 %). Les quantités traitées dans les ports de la métropole représentent 299,2 millions de tonnes en 2020, en baisse de 13,7 % par rapport à 2019. Le fret aérien demeure quant à lui très faible en tonnage : 2 millions de tonnes de marchandises (fret et poste) sont traitées dans les aéroports français en 2020 (pour 2,4 millions en 2019).

    Ces résultats sont extraits du Bilan annuel des transports en 2020.

Aller plus loin