Autres transports de marchandises

Transports
Publié le 04/12/2018
Cargo porte-conteneurs sur un fleuve - © © Pixabay
Le transport routier de marchandises représente 89 % du transport terrestre hors oléoducs. La part du transport ferroviaire a fortement baissé entre 2000 et 2011, passant de 16,8 % en 2000 à 9,9 % en 2011. Depuis, elle est quasi stable à ce niveau, sauf en 2015 où elle était repartie à la hausse. La part du fluvial, qui avait légèrement progressé entre 2006 et 2010, passant de 2,1 à 2,4 %, s’était stabilisée à ce niveau jusqu’en 2015. En 2016 et 2017 elle décroît en raison de la baisse structurelle du transport de combustibles minéraux.
  • Indices des prix du transport de fret et de l'entreposage au deuxième trimestre 2021

    Accroche
    Au deuxième trimestre 2021, les évolutions des prix du fret et de l’entreposage sont très hétérogènes. Les prix augmentent dans le transport routier de marchandises (+ 0,9 %) et s'accroissent très fortement dans le transport maritime (+ 14,4 %). À l'inverse, les prix du transport ferroviaire (- 3,1 %) et, dans une moindre mesure, de l'entreposage (- 0,6 %) reculent.
    Les prix du transport aérien (- 0,1 %) et de la manutention (0,0 %) sont stables.

  • Le transport des marchandises en 2019

    Accroche
    En 2019, le transport terrestre de marchandises est en hausse de 2,8 %.
    Le transport routier progresse de 2,8 % et le transport ferroviaire de 1,7 %. Le transport fluvial augmente fortement en 2019, de 9,8 %. Les quantités traitées dans les ports français, 360,0 millions de tonnes (346,7 en métropole), sont en baisse en 2019 (- 2,2 %). Depuis 2014, elles augmentent de 0,8 % en moyenne annuelle. Le fret aérien demeure quant à lui très faible en tonnage : 2,4 millions de tonnes de marchandises (fret et poste) sont traitées dans les aéroports français en 2019. Il concerne essentiellement le transport international de marchandises (90 % de l’ensemble).

    Ces résultats sont extraits du Bilan annuel des transports en 2019.

Aller plus loin