Transport routier de voyageurs

Transports
Publié le 13/11/2018
Embarquement des voyageurs
© Terra/Bernard Suard
Fin 2016, 105 000 personnes sont salariées dans le transport routier de voyageurs. Les deux tiers des effectifs travaillent dans les transports routiers réguliers (lignes régulières d’autocars, autobus scolaires, navettes d’aéroport, etc.). Le taux de recours à l’intérim augmente légèrement mais demeure faible (1,3 %), relativement à celui de l’ensemble du secteur des transports et de l’entreposage (5,9 %).
  • Bilan social annuel du transport routier de voyageurs – Édition 2020

    Accroche
    En 2018, la dépense de consommation des ménages en services de transport routier de voyageurs (collectif ou par taxi/VTC) croît de nouveau à un rythme soutenu. Dans ce contexte favorable, les effectifs salariés des entreprises du secteur du transport routier de voyageurs reprennent leur progression et atteignent en fin d’année 104 700 salariés dans ce secteur, auxquels s’ajoutent près de 1 500 intérimaires. Le pouvoir d’achat du salaire moyen brut par tête dans le transport routier de voyageurs diminue en 2018, prolongeant la tendance des années précédentes. Le nombre de formations d’accès au métier de conducteur routier de transport collectif de voyageurs se contracte pour la deuxième année consécutive, sous l’effet d’un recul des formations initiales minimum obligatoires délivrées.

  • Dix ans d’évolution de l’emploi dans le transport routier de voyageurs : plus de salariés et plus de temps partiels

    Accroche
    En dix ans (2002-2012), les effectifs salariés des entreprises du transport routier de voyageurs progressent de 39,3 %, sous l’effet de l’augmentation du nombre de voyageurs transportés. Le temps partiel, très fréquent dans ce secteur, continue à se développer. La croissance des effectifs salariés ne s’accompagne pas d’un rajeunissement de la profession qui reste âgée et le taux de féminisation stagne depuis 2009, après une forte progression. Les salaires nets augmentent faiblement. Le nombre de demandeurs d’emploi dans les métiers du transport de voyageurs s’accroît cependant nettement depuis 2008. La progression du nombre de formations délivrées, soit initialement, soit par reconversion de professionnels venus du transport de marchandises, témoigne du besoin de main-d’œuvre qualifiée.