Les marchés immobiliers

Logement
Publié le 17/05/2024
Écoquartier Parc Marianne à Montpellier - © Crédit : Arnaud Bouissou / Terra
Les logements font l’objet d’acquisitions et de cessions par les ménages. Cette rubrique réunit les statistiques et les études analysant les marchés des logements neufs et anciens. Les analyses de la commercialisation des logements et des transactions immobilières portent sur les volumes et les prix, aussi bien au niveau national qu’à différentes échelles territoriales et locales.
  • Commercialisation des logements neufs - Vente aux particuliers au 1er trimestre 2024

    Accroche
    Au premier trimestre 2024, 15 130 logements neufs ont été réservés par des particuliers, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), soit 52,4 % de l’ensemble des logements commercialisés (particuliers et institutionnels). Le volume de réservations baisse par rapport au trimestre précédent (- 3,6 % en données CVS-CJO). Ce repli concerne les nouvelles constructions (- 5,1 %) tandis que les réservations de la construction sur existant augmentent (+ 11,7 %). La baisse est un peu plus marquée pour les maisons (- 5,3 %) que pour les appartements (- 3,5 %).
    Le nombre de logements nouvellement commercialisés augmente ce trimestre (15 730, soit + 7,2 %), mettant un terme à la baisse constatée depuis six trimestres. La hausse ne concerne que les appartements (+ 9,6 %), les mises en vente des maisons diminuent (- 18,9 %).

  • Commercialisation des logements neufs - Vente aux institutionnels au 1er trimestre 2024

    Accroche
    Les ventes en bloc désignent des acquisitions de tout ou partie du programme immobilier d’un promoteur par un seul acquéreur, le plus souvent un acteur public ou privé du logement. Une fois acquis, ces logements peuvent être loués directement par l’acquéreur ou revendus à la découpe.
    Au premier trimestre 2024, 13 800 logements ont été réservés dans le cadre de ventes en bloc. Cela représente 47,7 % des réservations de logements neufs, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), comme au trimestre précédent. Le niveau de réservations baisse par rapport au quatrième trimestre 2024 (- 3,6 %) après une hausse le trimestre précédent (+ 5,9 %) qui faisait suite à trois autres trimestres de hausse.
    Les réservations faites par des bailleurs sociaux diminuent (- 3,3 %) après avoir augmenté sensiblement le trimestre précédent (+ 25,7 %).

  • Une nouvelle grille de lecture des territoires pour le logement, la maille habitat

    Accroche
    La majorité des marchés locaux du logement identifiés par le maillage habitat présentent une inadéquation entre offre et demande. Au-delà du « clivage classique » entre zone urbaine et zone rurale d’ores et déjà très largement documenté, le maillage habitat permet de distinguer finement les spécificités des territoires sur la dimension logement avec une approche novatrice. Ce travail offre de nouvelles opportunités de travaux d’études des marchés du logement tant à l’échelle nationale que locale.

  • Hausse des droits de mutation : quel impact sur le marché de l'immobilier ?

    Accroche
    Entre 2014 et 2016, la plupart des départements ont choisi de relever leur taux de droits de mutation afin d’augmenter leurs ressources. Cette réforme fiscale échelonnée dans le temps permet de mesurer l’effet d’une telle taxe sur les volumes de vente et sur les prix suivant le degré de tension sur le marché immobilier local.
    L’impact de ce relèvement des droits de mutation a eu pour effet une diminution du volume des transactions uniquement dans les zones les moins tendues, suggérant une inélasticité très forte de la demande en marchés tendus. En outre, l’augmentation de la taxe a été entièrement supportée par l’acheteur quel que soit le degré de tension du marché.
  • Analyse économétrique de l'effet des infrastructures de transport sur les prix immobiliers et les revenus des ménages

    Accroche
    Ce Théma offre un panorama des méthodes d’évaluation ex-post des politiques de transport, ainsi que des problématiques que soulève chacune d’entre elles. Afin d’illustrer comment ces dernières peuvent être appliquées, une étude de l’effet du prolongement de la ligne de métro 13 à Asnières-sur-Seine et Gennevilliers sur le prix de l’immobilier et le revenu des ménages est présentée. Cette étude révèle que l’ouverture des lignes de métro a engendré une augmentation d’environ 5 % du revenu par unité de consommation des ménages dans un périmètre de 0 à 1 kilomètre des stations, entre 2002 et 2010.

Données et publications

Aller plus loin