Évaluation nationale des sites humides emblématiques (campagne 2010-2020)

Environnement
Publié le 19/08/2019
Portée par le Service de la donnée et des études statistiques (SDES) et l’Agence française pour la biodiversité (AFB), la cinquième évaluation nationale sur les zones humides qui permet de suivre l’état et l’évolution de ces espaces menacés est relancée cette année sur les territoires.

Description de l’enquête

  • Objectifs

Depuis les années 1990, le ministère en charge de l’Environnement (par l’entremise de son service statistique) assure le suivi de l’état et de l’évolution des milieux humides emblématiques en France via une évaluation décennale à dire d’expert. Ce pas de temps suffisamment long, sur 10 ans, permet de suivre les évolutions tendancielles d’un site humide et les contraintes qui pèsent sur lui. Ce processus récurrent vise à dresser un aperçu du niveau de dégradation des zones humides, de leur évolution et des pressions anthropiques exercées sur ces milieux (artificialisation des sols, invasion d’espèces exotiques envahissantes, dysfonctionnement hydrologique…).

 

  • Thèmes abordés

Cette évaluation traite de nombreuses thématiques : activités humaines et leurs pressions, étendue et état des milieux humides présents sur le site, état des espèces communes et à forts enjeux, problématiques liées à l’hydrologie et l’hydraulique, problématiques liées à la faune et la flore envahissante, effets du changement climatique et impacts perçus ou potentiels ainsi que services rendus à la société.

 

  • Historique

Cette démarche a été initiée dans les années 1960 avec 2 premières évaluations (1960-1980 et 1980-1990). Elle a été reprise par l’Institut français de l’environnement (Ifen) (3ème évaluation) puis par le Service de l’observation et des statistiques (SOeS) (4ème évaluation) du ministère en charge de l’Environnement.

 

  • Périmètre et cibles

Les deux enquêtes décennales (1990-2000 et 2000-2010) ont évolué de façon significative tant sur le périmètre d’évaluation (ajout des sites à massifs à tourbières en 2003) que sur les acteurs et leurs territoires (ajout des territoires ultramarins, augmentation du nombre de référent par site). Circonscrit auparavant aux gestionnaires de sites humides et aux opérateurs techniques, cette 5ème évaluation intègre dorénavant les structures administratives (DREAL, DEAL, DAFE…) qui assurent le pilotage de ces sites.

 
 

Pilotage du projet

L’évaluation 2010-2020 est assurée par le SDES en partenariat avec l’AFB.

Les membres du comité de pilotage sont issus de la « Réunion thématique Milieux humides » de l’Observatoire national de la biodiversité. Ce comité est composé de 20 membres représentant le ministère en charge de l’Environnement, l’AFB, des centres d’expertise (UMS-PatriNat, Tour du Valat), la fédération nationale des chasseurs et des associations (Ramsar France, LPO, ANEB, ANCGE).

Le comité de pilotage a élaboré la stratégie de mise en œuvre pour la campagne 2010-2020 (choix des sites, référents contactés, questionnaires, indicateurs).

Méthodologie

De par son pas de temps significatif (tous les 10 ans), un important travail avec toutes les parties prenantes a permis de reprendre contact sur les territoires et d’identifier les référents susceptibles de pouvoir répondre au questionnaire en ligne pour la campagne 2010-2020. Étoffer la liste des sites (notamment ceux sous-représentés : massifs à tourbières, plaines intérieures, littoral méditerranéen, outre-mer) a, par ailleurs, été une priorité. Un questionnaire en ligne a été conçu dans l’objectif de permettre de refléter au mieux les enjeux actuels et intégrer les attentes des territoires. En parallèle, la mise en place d’un projet tutoré sur l’exploitation des données terrain aura pour objectif d’affiner cette analyse à dire d’expert.  
 

  • Les sites évalués

Afin de conserver une continuité dans l’analyse des réponses, l’ensemble des 206 sites de la précédente évaluation (campagne 2000-2010) a été conservé. Ces sites, identifiés, à l’époque, par l’Observatoire national des zones humides, porté par l’Institut français de l’environnement puis par le ministère en charge de l’Environnement, sont classés en 6 types de sites humides : vallées alluviales, littoral atlantique, de la Manche et de la mer du Nord, zones humides d’outre-mer, plaines intérieures, littoral méditerranéen et massifs à tourbières.

Pour la campagne 2010-2020, le choix a été fait de conserver cette typologie de zones humides et de l’enrichir avec :

- les sites RAMSAR, qui n’avaient pas été intégrés lors de la  campagne 2000-2010 ;

- ceux ayant été labellisés entre temps ;

- ceux en cours de labellisation aujourd’hui qui seront très certainement labellisés RAMSAR lors de la prochaine évaluation 2020-2030.

Un nouveau site (Vallée de la Dordogne), présentant de forts enjeux locaux, a également été ajouté au panel.

Cet inventaire pour la nouvelle campagne 2010-2020 porte ainsi sur 222 sites (173 en métropole et 49 en outre-mer).

 

  • Les référents mobilisés

L’annuaire des référents mobilisés pour la campagne 2010-2020 a été élaboré à partir de celui de l’ancienne évaluation 2000-2010 (complétude de la liste existante par les membres du Comité de pilotage, prise de contact auprès des référents de l’ancienne évaluation, recoupement avec les bases existantes SIN2 et RAMSAR, retour des pôles relais). Ces référents sont issus de structures assurant le suivi administratif (DREAL, DEAL, DAFE, DDT, AE, collectivité...) et la gestion technique/opérationnelle (association, fédération…).

Deux critères doivent être respectés pour être référent d’un site :

- connaître le site de préférence depuis plus de 10 ans (dans le cas contraire, ce dernier peut s'appuyer sur une personne ayant cet historique)

- avoir une connaissance ou gérer le site sur sa majeure partie

Afin de pouvoir limiter les biais de réponse, plusieurs référents d’une même structure peuvent être sollicités et plusieurs structures peuvent être invitées à compléter le questionnaire pour un même site. De même, un référent qui assure la gestion de plusieurs sites recevra plusieurs questionnaires.

 Plus de 1 000 référents, soit une moyenne de 13 référents par site, seront contactés.

 

  • Périmètres des sites : visualisation

Afin de pouvoir visualiser le périmètre du site faisant l’objet de l’évaluation, un module de cartographie dynamique a été élaboré. Ce module permet d’identifier le site sur le territoire et d’effectuer un croisement avec d’autres couches (Corine Land Cover 2018, orthophotographie, topographie, SCAN25).

 

 
 

Questionnaire

Le questionnaire de l’évaluation 2010-2020 s’appuie notamment sur les retours d’expérience de l’évaluation 2000-2010.

Afin de faciliter la transmission des réponses, le questionnaire est intégré dans un outil en ligne développé avec Lime Survey.

L’évaluation débute le 19 août 2019 et s’achèvera le 31 octobre 2019.

 

 

 
 

Résultats

L’objectif est de publier les résultats de cette évaluation au 1er semestre 2020. Ils viendront, entre autre, nourrir les échanges des deux temps forts de 2020 (Convention internationale UICN à Marseille en juin 2020 et COP15 CDB en Chine).

De nombreuses bases de données thématiques permettant d’enrichir les informations sur l’état des zones humides en métropole et outre-mer tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif, sont disponibles au niveau national (occupation des sols, qualité de l’eau, patrimoine naturel, espaces protégés, population, tourisme, référentiel, typologie…). Leur exploitation est de nature à enrichir l’analyse de la campagne 2010-2020 et permettent notamment de construire une trame de portrait de territoire générique applicable à chaque site et élaborer des indicateurs (démographie, occupation du sol, activités humaines, espèces exotiques envahissantes et indigènes proliférantes, artificialisation, protection…).

Résultats de la précédente évaluation


Voir également

Organisme responsable

Ministère de la Transition écologique et solidaire
Commissariat général au développement durable
Service de la donnée et des études statistiques (SDES)
Sous-direction de l'information environnementale

Contact : Alexis CERISIER-AUGER, chef de projet de l’Évaluation nationale des sites humides emblématiques 2010-2020.
Courriel : alexis.cerisier-auger@developpement-durable.gouv.fr

Date de lancement de l’enquête
Date de clôture de l’enquête