La construction neuve

Logement
Publié le 10/07/2024
Écoquartier Parc Marianne à Montpellier - © © Terra/Arnaud Bouissou
Les statistiques de construction neuve sont élaborées à partir de la base de données Sitadel, qui rassemble les informations des déclarations d’urbanisme : demande d’autorisation de construction, déclaration d’ouverture de chantier, déclaration d’achèvement et de conformité des travaux. La construction neuve est analysée suivant différentes dimensions : construction de locaux non résidentiels, construction de logements individuels, collectifs, en résidence… Ces informations sont complétées par les résultats sur la commercialisation des logements neufs et sur le prix des terrains et du bâti pour les maisons individuelles.
  • Maisons neuves : une superficie des terrains très variable selon les marchés immobiliers locaux

    Accroche
    Les terrains achetés entre 2019 et 2022 pour construire une maison individuelle ont une surface médiane de 670 m². Ces surfaces varient toutefois de 1 à 7 entre les marchés immobiliers locaux, les terrains de grandes tailles étant plus fréquents en zone détendue et sur un axe sud-ouest/nord-est de France métropolitaine. En dix ans, la superficie médiane des terrains a reculé de 18 % au niveau national. Cette réduction concerne la plupart des territoires et est plus prononcée en zone détendue. Alors que cette diminution s’est produite de manière relativement homogène sur l’ensemble du territoire au cours de la décennie 2010, les zones les plus tendues se singularisent, depuis la crise sanitaire, par un mouvement opposé d’augmentation des surfaces.

  • Construction de logements : résultats à fin mai 2024 (France entière)

    Accroche
    En mai 2024, les autorisations de logements diminuent et s’établissent à 27 500 (- 3 % par rapport à avril 2024). Le nombre de logements autorisés se situe 29 % en dessous de son niveau moyen des douze mois précédant le premier confinement, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO). De juin 2023 à mai 2024, 353 800 logements ont été autorisés à la construction, soit 64 900 de moins que lors des douze mois précédents (- 15,5 %) et 23 % de moins qu’au cours des 12 mois précédant la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020). En mai 2024, 26 500 logements auraient été mis en chantier, soit 3 200 de plus qu’en avril 2024 (+ 14,2 %). Le nombre de logements commencés en avril 2024 serait inférieur de 18 % à sa moyenne des douze mois précédant la crise sanitaire. Au cours des douze derniers mois, 280 100 logements seraient mis en chantier, soit 76 900 de moins (- 21,5 %) qu’entre juin 2022 et mai 2023.

  • Construction de locaux : résultats à fin mai 2024 (France entière)

    Accroche
    Au cours des trois derniers mois, de mars à mai 2024, les enregistrements d’autorisation à la construction de locaux non résidentiels s’élèvent à 8,5 millions de m² et sont en baisse (- 3,9 %) par rapport aux mêmes trois mois un an plus tôt. Sur ces mêmes trois mois, 4,9 millions de m² de locaux non résidentiels ont été mis en chantier, en baisse (- 10,7 %) par rapport à la même période un an plus tôt. Sur les 12 derniers mois, de juin 2023 à mai 2024, les autorisations de locaux non résidentiels enregistrées s’élèvent à 37,0 millions de m² et décroissent (- 6,2 %) par rapport aux mêmes 12 mois un an plus tôt. Durant cette même période, avec 21,7 millions de m², les enregistrements de mises en chantier régressent (- 8,0 %) par rapport aux 12 mois précédents.

  • Liste des permis de construire et autres autorisations d’urbanisme

    Accroche
    Dans le cadre de l’ouverture des données publiques, le Service des données et études statistiques, SDES, met à disposition une large partie des informations concernant les autorisations d’urbanisme renseignées dans la base de données Sitadel. L’essentiel des données de cette base, alimentée par les collectivités territoriales et les directions départementales du territoire, est diffusé chaque mois en même temps que les statistiques sur la construction neuve (logements et locaux). Sont mises à disposition les autorisations d’urbanisme délivrées depuis 2013, qu’il s’agisse de permis de construire (PC) et de déclarations préalables (DP) créant au moins un logement, de permis de construire et de déclarations préalables de création ou d’extension de locaux non résidentiels, de permis d’aménager (PA) ou encore de permis de démolir (PD).


    Dernière mise à jour : 28 juin 2024.
    Mise à jour mensuelle.
  • Commercialisation des logements neufs - Vente aux particuliers au 1er trimestre 2024

    Accroche
    Au premier trimestre 2024, 15 130 logements neufs ont été réservés par des particuliers, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), soit 52,4 % de l’ensemble des logements commercialisés (particuliers et institutionnels). Le volume de réservations baisse par rapport au trimestre précédent (- 3,6 % en données CVS-CJO). Ce repli concerne les nouvelles constructions (- 5,1 %) tandis que les réservations de la construction sur existant augmentent (+ 11,7 %). La baisse est un peu plus marquée pour les maisons (- 5,3 %) que pour les appartements (- 3,5 %).
    Le nombre de logements nouvellement commercialisés augmente ce trimestre (15 730, soit + 7,2 %), mettant un terme à la baisse constatée depuis six trimestres. La hausse ne concerne que les appartements (+ 9,6 %), les mises en vente des maisons diminuent (- 18,9 %).

  • Commercialisation des logements neufs - Vente aux institutionnels au 1er trimestre 2024

    Accroche
    Les ventes en bloc désignent des acquisitions de tout ou partie du programme immobilier d’un promoteur par un seul acquéreur, le plus souvent un acteur public ou privé du logement. Une fois acquis, ces logements peuvent être loués directement par l’acquéreur ou revendus à la découpe.
    Au premier trimestre 2024, 13 800 logements ont été réservés dans le cadre de ventes en bloc. Cela représente 47,7 % des réservations de logements neufs, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), comme au trimestre précédent. Le niveau de réservations baisse par rapport au quatrième trimestre 2024 (- 3,6 %) après une hausse le trimestre précédent (+ 5,9 %) qui faisait suite à trois autres trimestres de hausse.
    Les réservations faites par des bailleurs sociaux diminuent (- 3,3 %) après avoir augmenté sensiblement le trimestre précédent (+ 25,7 %).

  • Le prix des terrains et du bâti pour les maisons individuelles en 2022

    Accroche
    En 2022, le prix moyen du mètre carré de terrain acheté pour faire construire une maison individuelle en France est de 92 euros, en hausse de 2 % par rapport à 2021. Avec une superficie moyenne des terrains achetés de 980 m², en hausse de 3,4 %, le prix d’achat moyen des terrains augmente de 5,5 % et s’établit à 89 900 euros. Dans les projets de construction, le coût moyen de la maison est de 209 600 euros, pour une surface habitable moyenne de 121 m². Ce coût progresse fortement (+ 9,1 % en 2022, après + 4,2 % en 2021) dans un contexte marqué par une inflation élevée et la mise en place de la réglementation environnementale 2020. Pour les terrains achetés en 2022, l’investissement total (maison et terrain) s’élève en moyenne à 293 400 euros, en hausse de 8 % par rapport à 2021, l’achat du terrain représentant moins d’un tiers de cet investissement.

Données et publications