Quelles réponses économiques face au déclin de la biodiversité ? La dépense nationale de protection de la biodiversité et des paysages

Environnement
Publié le 08/09/2021
En 2018, 2,4 milliards d’euros ont été consacrés à la protection de la biodiversité et des paysages sur le territoire national. Cette dépense se répartit, à parts sensiblement égales, entre le développement des aires protégées, la réduction des pressions sur les milieux naturels, la protection du patrimoine naturel et la réhabilitation des milieux aquatiques. Le financement de la protection de la biodiversité en France provient essentiellement de la sphère publique (État, y compris les agences de l’eau, et les collectivités locales).

Données clés

En 2018, les dépenses engagées en faveur de la biodiversité couvrent plusieurs domaines : la gestion des zones protégées (26 %), la réduction des pressions (25 %), la préservation du patrimoine naturel (24 1%) et des milieux aquatiques (21 %), ainsi que la connaissance (4 %).

 

Répartition de la dépense nationale de protection de la biodiversité et des paysages par destination

Répartition de la dépense nationale de protection de la biodiversité et des paysages par destination - © Source : SDES, Compte satellite de l'environnement 2020

Répartition de la dépense nationale de protection de la biodiversité et des paysages par destination en millions d'euros courants (M€) et en %

En %, poids de chaque domaine dans le total de la dépense de protection de la biodiversité et des paysages ; principales mesures détaillées.

  • Gestion des espaces protégés — 623 M€ soit 26 % :
    • Espaces naturels (départements) — 168 M€ ;
    • Parcs nationaux — 69 M€
      Seules les dépenses des parcs nationaux liées à la gestion des espaces protégés sont comptabilisées dans le domaine de la gestion des espaces protégés. Les autres dépenses sont affectées aux activités de développement de la connaissance en faveur de la biodiversité.
    • Sites du Conservatoire du littoral — 62 M€ ;
    • Sites du Conservatoire des espaces naturels — 56 M€ ;
  • Réduction des pressions — 579 M€ soit 25 % :
    • Activités du secteur industriel — 307 M€ ;
    • Mise en place des mesures agro-environnementales — 207 M€ ;
    • Création et gestion d'infrastructures dédiées (autoroutes) : 57 M€ ;
  • Protection du patrimoine naturel — 567 M€ soit 24 % :
    • Office français de la biodiversité — 147 M€ ;
    • Communes et groupements intercommunaux — 136 M€ ;
  • Réhabilitation des milieux aquatiques — 509 M€ soit 21 % :
    • Projets portés par les pouvoirs publics — 404 M€ ;
    • Projets portés par les entreprises — 104 M€ ;
  • Connaissance — 105 M€ soit 4 % :
    • Coordination nationale — 69 M€ ;
    • Programmes d'inventaires nationaux — 22 M€.

Données

Données associées à la dépense nationale de protection de la biodiversité et des paysages en 2018