Derniers résultats

Bilan énergétique de la France en 2018 - Données provisoires

Énergie
Publié le 11/04/2019
À climat constant, la consommation d’énergie primaire de la France, tout comme sa consommation finale à usage énergétique, sont stables en 2018, dans un contexte de ralentissement de la croissance économique et de hausse des prix de l’énergie. La production primaire croît de 4,2 %, tirée par le rebond du nucléaire et de l’hydraulique. Le taux d’indépendance énergétique augmente en conséquence après deux années de baisse, pour retrouver un niveau proche de son pic atteint en 2014. Le déficit des échanges physiques d’énergie diminue de 4,4 %, mais la hausse des cours internationaux des énergies fossiles fait croître la facture énergétique de la France de 16 %, à 45,1 milliards d’euros. Les émissions de CO2 liées à l’énergie repartent à la baisse, de 3 % à climat constant, après avoir augmenté de 2 % en 2017.

Un bilan de l’énergie en 3 étapes

Le bilan énergétique de la France fait l’objet chaque année de trois publications. Dans le courant du printemps, des résultats provisoires relatifs aux grands agrégats de l'année précédente sont publiés. Une seconde publication synthétique, accompagnée de l’ensemble des données détaillées, paraît en fin d’année pour présenter les résultats définitifs. Un bilan détaillé est ensuite publié quelques semaines après.

La version intégrale du bilan énergétique en 2017 est disponible ici :

> Bilan énergétique de la France pour 2017

La synthèse du bilan énergétique définitif en 2017 est disponible ici :

> Bilan énergétique de la France en 2017 - Synthèse

Données

Données provisoires du bilan énergétique en 2018

Aller plus loin