Immatriculation des véhicules routiers

Transports
Publié le 06/05/2024
Motorisations & Tramway à Grenoble - © Arnaud Bouissou - Terra / MTES
Immatriculations liées à l'achat de véhicules neufs et de véhicules d'occasion (voitures, véhicules utilitaires, poids lourds et autocars).
  • Immatriculations de voitures particulières neuves en avril 2024

    Accroche
    En avril 2024, les immatriculations de voitures particulières neuves, hors immatriculations provisoires et transit temporaire, diminuent de 1,8 % par rapport au mois précédent, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (155 100 véhicules contre 157 900 en mars 2024).

  • Motorisations des véhicules légers neufs - Émissions de CO2 et bonus écologique - Avril 2024

    Accroche
    En avril 2024, la part des motorisations essence (y compris hybrides non rechargeables) dans les immatriculations de voitures neuves augmente par rapport au mois précédent de 2,8 points, à 63,0 %.
    Celle du diesel (y compris hybrides non rechargeables) croît légèrement de 0,2 point, à 8,5 %. La part de la motorisation thermique essence est en baisse de 0,7 point à 32,7 % du marché tandis que celle de la motorisation thermique diesel progresse légèrement de 0,3 point à 7,7 % du marché.
    La part des ventes de voitures électriques diminue de 2,0 points à 17,0 % du marché. La part des ventes de voitures hybrides rechargeables est en baisse de 1,7 point, à 7,3 % du marché. La part des ventes de voitures gaz et autres, essentiellement des bicarburations essence-GPL, augmente de 0,6 point à 4,3 % du marché (6 500 unités). Les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves sont en hausse, à 95,3 g/km contre 91,5 g/km en mars 2024.

  • Achats automobiles en 2022 : moins de motorisations thermiques et des véhicules plus récents pour les ménages les plus aisés

    Accroche
    En 2022, les ménages ont fait l’acquisition de 5,8 millions de voitures particulières. 12,6 % des transactions concernent le marché automobile du neuf et 87,4 % celui de l’occasion. Les ménages les plus aisés s’équipent davantage en véhicules récents. Deux tiers des véhicules acquis par les 10 % les plus aisés ont moins de cinq ans contre seulement 27 % pour les 50 % des ménages les plus modestes. La motorisation varie aussi selon le niveau de vie : sur le marché du neuf, les véhicules électriques et hybrides rechargeables représentent près d’un tiers des acquisitions des ménages les plus aisés contre 17,4 % pour les plus modestes.

  • Acquérir une voiture électrique : pas seulement une question de revenus

    Accroche
    En France, les voitures électriques représentent 13,1 % des achats de voitures neuves en 2022. Ce marché en hausse est désormais principalement porté par les particuliers et représente 18,3 % de leurs acquisitions. La proportion de l’électrique dans les achats de voitures neuves augmente avec les revenus des ménages. Toutefois, les acquéreurs les plus jeunes sont plus enclins à se tourner vers l’électrique : les 25-40 ans choisissent cette motorisation dans 27,1 % des cas contre 9,5 % pour les 65 ans et plus. D’autres facteurs interviennent dans le choix d’un véhicule électrique : la composition du ménage, le lieu de vie ou encore le nombre de voitures déjà détenues.

  • Immatriculations des voitures particulières en 2023 : rebond dans le neuf mais un marché de l’occasion toujours en berne

    Accroche
    En 2023, les ventes de voitures neuves augmentent de 15,2 % par rapport à 2022. Ce rebond, qui intervient après une année 2022 en recul, marquée par une forte inflation et une pénurie de composants, ne permet toutefois pas au marché de retrouver le niveau atteint avant la crise sanitaire (- 19,5 % par rapport à 2019). Avec une part de marché de 16,7 %, la motorisation électrique poursuit sa progression tandis que la part des motorisations thermiques continue de diminuer. Les ventes d’occasion stagnent (- 0,2 %) et sont à leur plus bas niveau depuis plus de 20 ans. Ce repli concerne principalement les véhicules les plus récents. L’âge moyen des véhicules échangés sur le marché de l’occasion augmente et dépasse désormais 10,5 ans.

  • Données 2023 sur les immatriculations des véhicules

    Accroche
    En 2023, 1,817 million de voitures particulières neuves ont été immatriculées en France et 5,309 millions de voitures particulières d’occasion ont été vendues. Le SDES met à disposition des statistiques sur le nombre de véhicules immatriculés en France, neufs ou d’occasion, selon leur genre (voitures, poids lourds, véhicules utilitaires légers…) et leur motorisation. Ces données couvrent le territoire national, métropole et DOM. Des tableaux synthétiques au niveau national, régional et départemental sont disponibles ainsi que des données au niveau communal.

    Dernières données disponibles : année 2023.

    Mise à jour annuelle.