Derniers résultats

Données sociales du transport routier de marchandises - Édition 2022

Transports
Publié le 19/05/2022
Entre fin 2019 et fin 2020, malgré le difficile contexte de la crise sanitaire, l’effectif salarié (hors intérim) du transport routier de fret élargi augmente de 2,9 % (soit + 12 300 emplois). Parallèlement, dans un marché du travail très perturbé, le nombre de demandeurs d’emploi de conducteur routier connaît une hausse inédite de 11,9 %. Toutefois, les difficultés de recrutement de conducteurs routiers réapparaissent au quatrième trimestre 2020. L’indemnisation du chômage partiel pendant la crise sanitaire compense en partie le recul du salaire moyen par tête en 2020 (- 4,4 %). En 2020, la durée de service hebdomadaire des conducteurs de poids lourds salariés d’établissements du transport routier de fret élargi s’établit à 45h26, en baisse de 25 minutes en un an. 28,5 % des salariés du secteur travaillent de nuit, entre minuit et 5 heures.

Principaux résultats

L'emploi

Fin 2020, 437 000 salariés (hors intérim) sont employés dans le secteur du transport routier de fret (TRF) élargi, dont 72 % sont des conducteurs. Après avoir perdu des effectifs au premier semestre 2020, durant le premier confinement, le secteur du TRF a regagné des emplois au second semestre et dépasse en fin d’année son niveau de fin 2019. Le transport routier de fret interurbain est le premier secteur du TRF élargi en termes d’emploi salarié, avec 48 % des effectifs. Il est suivi par le transport routier de fret de proximité (39 % des effectifs), dont la part augmente régulièrement depuis vingt ans. Les salariés du TRF élargi sont majoritairement des hommes, conducteurs routiers de poids lourds. La part de CDI reste élevée (92,8 %) et le temps partiel est peu répandu (5,6 % des emplois). Les non-salariés sont peu nombreux : ils représentent 4,2 %
des personnes en emploi dans le TRF élargi fin 2019.

Le marché du travail "transport et logistique"

En 2020, le marché du travail a été très affecté par la crise sanitaire liée à la Covid-19, principalement durant les deux premiers trimestres. Les offres d’emploi de conducteur de véhicules de transport routier de marchandises (TRM), coeur de métier du secteur, chutent de 30,1 % au cours de l’année tandis que le nombre de demandeurs d’emploi de conducteur TRM connaît une hausse inédite de 11,9 %. Toutefois, le suivi conjoncturel des entreprises du secteur montre au quatrième trimestre 2020 une résurgence des difficultés de recrutement de conducteurs routiers.

Les salaires
En 2020, du fait du recours massif à l’activité partielle, le salaire moyen par tête (SMPT) baisse mécaniquement dans tous les secteurs d’activité, les indemnités d’activité partielle n’étant pas prises en compte dans la masse salariale. Le SMPT moyen des salariés du transport routier de fret (TRF) élargi diminue ainsi de 4,4 %. L’indemnisation du chômage partiel pendant la crise sanitaire compense en partie ce recul du SMPT. 11,0 % des salariés adhérents à la convention collective des transports routiers ont bénéficié de la revalorisation du Smic au 1er janvier 2020. En 2019, le salaire mensuel net moyen perçu par les ouvriers qualifiés du transport routier de fret élargi progresse de 3,4 % en un an, compte tenu de l’inflation.

La durée du travail
En 2020, le temps de service hebdomadaire des conducteurs de poids lourds salariés d’établissements du transport routier de fret élargi s’établit à 45 heures et 26 minutes, pour les semaines de cinq jours travaillés et plus. Il diminue de 25 minutes en un an, sous l’effet d’un recul marqué du temps consacré aux autres travaux que la conduite. La conduite représente 74 % de la durée de service pour les conducteurs « grands routiers » et 61 % pour les conducteurs sur « courte distance ». 28,5 % des salariés du transport routier de fret élargi travaillent de nuit (entre minuit et cinq heures), contre 7,4 % dans l’ensemble des secteurs d’activité hors fonction publique.

La formation
En 2019, le nombre de personnes ayant suivi les formations initiales obligatoires de conducteurs routiers poids lourds augmente de 6,4 % par rapport à l’année précédente. À l’inverse, le nombre de formations continues obligatoires (FCO) dispensées recule de 3,1 %. La part des formations passerelles du transport routier de voyageurs vers le transport routier de fret continue de diminuer. 42 000 permis poids lourds ont été délivrés, soit une hausse de 9,6 % en un an. Le nombre de conducteurs en contrats de professionnalisation augmente de 8 %. 43 % des salariés du transport routier de fret élargi sont titulaires d’un CAP ou d’un BEP (données 2020), niveau de diplôme le plus fréquent du secteur.

Les accidents du travail
En 2019, dans le transport routier de fret (TRF) élargi, la fréquence des accidents du travail avec arrêt diminue nettement (- 7,0 %) par rapport à 2018. Le risque d’accident entraînant une incapacité permanente baisse pour la cinquième année consécutive. 74 décès de salariés dans leur travail ont été constatés, soit un taux de 1,7 décès pour 10 000 salariés, stable par rapport aux cinq dernières années. Les jeunes salariés ont davantage d’accidents du travail que leurs aînés, mais d’une moindre gravité.

Données clés

.

Principales données du transport routier de marchandises - © Source : SDES / Commissariat général au développement durable (CGDD) 2022 - Bertrand Gaillet

Titre :  Le transport routier de marchandises : L’essentiel des données sociales

 

Les données clés concernent le TRF élargi, c'est-à-dire les transports routiers de fret interurbains ou de proximité, la location de camions avec chauffeur, la messagerie et le fret express.

 

437 000 salariés (Données 2020)

+ 2,9 % en un an

 

72 % des salariés sont des conducteurs (Données 2019)

 

12 % des salariés sont des femmes (Données 2019)

 

6 % des salariés sont à temps partiel (Données 2020)

 

43 ans et demi, c’est l’âge moyen des conducteurs salariés (Données 2019)

 

45 h 26 mn, c’est le temps de service hebdomadaire des conducteurs routiers de véhicules poids lourds (Données 2020)

 

1 830 euros, c’est le salaire mensuel net moyen des conducteurs salariés (Données 2019)

+ 3,4 % en un an

 

42 000 permis poids lourds délivrés en un an (Données 2019)

 

93 % de CDI (Données 2020)

 

- 7 %, c’est la baisse de la fréquence des accidents du travail en un an (données 2019)

Données

Six séries longues annuelles

  • Emploi
  • Marché du travail
  • Salaire
  • Durée du travail
  • Formation
  • Accidents

Aller plus loin